MAROC
08/08/2019 12h:35 CET

Cette gigantesque arrestation de sans papiers au Mississippi choque des Américains

Des vidéos d’enfants en pleurs, attendant à la sortie de l’école leurs parents qui ne viendront pas, ont provoqué un tollé

Twitter/@AlexLoveWJTV

IMMIGRATION - “La cruauté est insondable”. Mercredi 7 août, cinq jours après la fusillade d’El Paso au Texas, qui visait des Mexicains et qui a fait 22 morts, les agents américains de l’immigration ont arrêté 680 personnes au Mississippi, principalement des latinos. C’est la plus grosse arrestation depuis une décennie. 

Quelques heures avant que Donald Trump ne se déplace à El Paso pour rendre hommage aux victimes, des descentes ont été effectuées dans des usines alimentaires de plusieurs villes, notamment des usines de poulets (l’État est le plus grand producteur de poulet), rapporte The Guardian. Trois autobus ont été remplis, deux pour les hommes et un pour les femmes. Ils ont été placés dans un hangar militaire pour que leurs cas soient traités. Les personnes ayant un statut légal ont pu partir, mais nombreux sont ceux à être restés. 

Si cette vaste arrestation, organisée après les tueries et juste avant la venue de Trump, a indigné, le sort des enfants des personnes arrêtées a également choqué de nombreux Américains. Des vidéos d’enfants en pleurs, attendant à la sortie de l’école leurs parents qui ne viendront pas, ont provoqué un tollé, notamment sur les réseaux sociaux.

 “Je suis tellement, tellement, tellement désolé pour ces enfants. Nous les avons abandonnés. La cruauté est insondable”. 

 

Selon ce journaliste, les enfants dont les parents ont été arrêtés -et qui n’ont donc pas pu rentrer chez eux- ont été “accueillis dans un gymnase, accompagnés pas des voisins ou des gens qu’ils ne connaissaient même pas”. 

“Beaucoup sont effrayés et pleurent après avoir quitté l’école et trouvé porte close chez eux, sans leurs parents. De la nourriture et des boissons leur ont été données”. 

Selon Matthew Albence, directeur par intérim de l’Immigration and Customs Enforcement (Ice), à l’Associated Press, cette opération pourrait être la plus grande de ce type à ce jour dans un seul État.

Quant aux critiques sur le fait que ces arrestations interviennent juste avant l’arrivée de Donald Trump au Texas, il répond: “Il s’agit d’une opération qui s’est déroulée sur le long terme, avec des preuves de résidences illégales”. 

Selon The Guardian, environ 600 agents ont été déployés dans les usines de plusieurs entreprises dans des petites villes près de Jackson avec une main-d’œuvre composée en majorité d’immigrants latinos. Ils ont bouclé le périmètre afin d’empêcher les travailleurs de fuir puis les ont menottés avec des liens en plastiques. Ce avant de placer leurs effets personnels dans des sacs transparents et de les confisquer.

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost France.