TUNISIE
03/01/2019 22h:37 CET

Cet épisode de "Black Mirror" où les morts sont des robots devient réalité

Une artiste japonaise propose de remplacer un être cher qui a disparu par un robot avec son visage imprimé en 3D.

TECHNO - La réalité rattrape souvent la fiction. Mais quand il s’agit de la série “Black Mirror”, cela fait froid dans le dos. Une société japonaise a mis au point un robot tout droit sorti d’un épisode de la série d’anticipation dont l’épisode interactif fait tant parler ces derniers jours. Le projet Digital Shaman propose de remplacer un être cher qui a disparu par un robot avec son visage imprimé en 3D, comme le décrit 20 Minutes.

Sa créatrice, Etsuko Ichihara, une artiste japonaise, a inventé ce robot après la mort de sa grand-mère. Il permet d’y apposer la tête de la personne défunte en 3D et d’installer un programme lui permettant d’imiter sa personnalité, sa parole et ses gestes.

Le robot a une durée de vie de 49 jours, ce qui correspond à la période de deuil au Japon. Il est donc supposé aider à faire le deuil de la personne. Au préalable, pour que le projet fonctionne, un entretien est censé se dérouler entre le futur défunt et l’artiste, afin que ses caractéristiques physiques et des messages soient enregistrés.

Un processus qui n’est pas sans rappeler l’épisode 1 de la saison 2 de la série “Black Mirror”, dans lequel l’héroïne commande un robot pour palier la mort de son mari. L’épisode en question s’intitule “Be right back” (en français, “reviens immédiatement”).

 

Ce projet de robot est encore au stade expérimental. L’artiste a l’intention de vendre ce robot post-mortem au public. Mais il n’est pas encore commercialisé.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.