MAROC
29/08/2018 08h:08 CET

Cet enfant, séparé de sa mère par l'administration Trump, a refusé ses câlins lors de leurs retrouvailles

Aux États-Unis, ces retrouvailles montrent les conséquences de la séparation des familles à la frontière.

ÉTATS-UNIS - Dans un centre de détention au Texas en avril dernier, Reyes-Mejia, sa femme et son fils dormaient sur le sol sur une couverture d’urgence. Un agent de l’immigration est venu à leur rencontre pour leur faire remplir des papiers. Le petit garçon de 3 ans est resté sur place, c’est la dernière fois que ses parents le voyaient.

3 mois après, la famille a pu être réunie, mais les retrouvailles ne se sont pas passées comme prévu, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Séparé de ses parents après la mise en place de la “tolérance zéro” de Donald Trump contre l’immigration illégale, le petit garçon a été placé dans une famille d’accueil dans le Michigan. Reyes-Mejia et sa femme ont tenté de l’appeler mais l’enfant, trop en colère, refusait de leur parler, d’après les informations du HuffPost américain.

Le 10 juillet dernier, son père a pu lui rendre visite après qu’un juge a ordonné l’arrêt immédiat des séparations frontalières et la réunification accélérée des enfants et des parents, en donnant la priorité aux enfants de moins de cinq ans.

Le père et le fils se sont ensuite envolés pour Houston, où sa mère et sa soeur les attendaient. Arrivé à l’aéroport, le garçon a refusé les câlins de sa mère en pleurs qui lui répétait “Je suis ta maman”.