TUNISIE
28/11/2018 16h:53 CET | Actualisé 28/11/2018 18h:35 CET

Moataz Matar: La Tunisie donne des leçons de démocratie au monde arabe (VIDÉO)

Cet animateur égyptien félicite la Tunisie qui, malgré les trébuches, continue de tracer sa route vers la démocratie.

Tous les yeux sont rivés sur la Tunisie dans la foulée de la visite controversée du prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane (MBS).

Pointé du doigt comme étant le commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, MBS s’enlise dans la tourmente. En effet, la veille de sa venue en Tunisie, un vaste mouvement de contestation a eu lieu en plein coeur de la capitale pour dénoncer son arrivée. Des centaines de manifestants se sont rassemblés devant le théâtre municipal pour crier leur colère face à cette visite. 

De nombreux slogans ont été, d’ailleurs, levés contre sa venue:  “Dégage ! On ne veut pas de ton argent sale”, “Vous n’êtes pas le bienvenu”... Tous ont estimé que “Ben Salmane n’a rien à faire en Tunisie”.

Cette visite a sans doute provoqué un tollé dans les médias nationaux, mais pas seulement. La venue de MBS en Tunisie a agité désormais les médias internationaux, à l’image de l’édito enflammé du journaliste égyptien Moataz Matar sur la chaîne “Al Charrak.”

Connu par ses envolées lyriques, l’animateur égyptien n’a pas manqué de féliciter chaleureusement l’audace du peuple tunisien qui a osé protester contre la venue de MBS.

“La Tunisie donne une dure leçon de démocratie,” martèle-t-il, sans cacher son admiration pour le modèle tunisien. “Le peuple tunisien se révolte,” ajoute-t-il en évoquant les différents acquis et avancés adoptés depuis la révolution de 2011.

A ses yeux, la Tunisie est en train de prendre de l’avance face aux autres pays arabes et marque des points. En effet, sans mâcher ses mots, le journaliste a tiré à boulets rouges sur la démocratie arabe qui bute encore. Citant l’Arabie Saoudite et l’Egypte, Moataz Matar n’a pas hésité à balancer leur quatre vérités en critiquant leurs pratiques et manoeuvres pour étouffer les voix libres . 

D’après lui, malgré les trébuches, la Tunisie continue de creuser son sillon dans le monde de la démocratie. “Vive la Tunisie et vive le peuple Tunisien qui illumine le chemin de ses confrères,” conclut-il. 

Il est à rappeler que le futur roi d’Arabie Saoudite a entamé jeudi dernier une tournée internationale aux Émirats arabes unis, avant de se rendre au Bahreïn et en Égypte, avant de rallier mardi la Tunisie.

 

 

Même si son déplacement avait provoqué des manifestations dans la capitale et suscité la colère de plusieurs organisations et représentants de la société civile, MBS a été accueilli, officiellement, mardi par le président de la République Béji Caïd Essebsi

Selon un communiqué de la présidence de la République, cette réunion a tourné autour des moyens susceptibles de renforcer la coopération entre les deux pays dans divers domaines prioritaires, à savoir les secteurs économique et financier ainsi que la promotion de l’investissement et des échanges d’expertises et d’expériences dans les domaines culturel et scientifique.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.