MAROC
30/11/2018 17h:28 CET | Actualisé 30/11/2018 17h:31 CET

C'est officiel, le Cameroun n'organisera pas la CAN 2019

Le Maroc devrait déposer sa candidature.

efks via Getty Images

FOOTBALL - Le Comité exécutif de la Confédération africaine (CAF) a tranché: le Cameroun n’organisera pas la Coupe d’Afrique des Nations de 2019, a confirmé au HuffPost Maroc un membre de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

Les rumeurs circulaient sur les réseaux sociaux depuis ce matin et l’ouverture de la réunion à Accra, au Ghana, du Comité exécutif. C’est désormais officiel. En raison de son retard dans la réalisation des infrastructures nécessaires pour l’accueil et le bon déroulement de la compétition de football continentale, le Cameroun se voit retirer son organisation. 

Notre source au sein de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) n’a pas souhaité pour l’instant confirmer si le Maroc déposera sa candidature pour organiser la compétition. S’il se porte candidat, il pourrait alors connaître le même scénario qu’il y a un an, pour le Championnat d’Afrique des nations (CHAN). L’organisation de la 5ème édition de la compétition était initialement attribuée au Kenya. Le pays se l’était vue retirée pour les mêmes raisons que le Cameroun aujourd’hui: l’accumulation des retards.

Des candidatures équato-guinéenne, éthiopiennes et marocaines avaient alors été déposées, et c’est le Maroc qui en était sorti gagnant, en “raison de ses “infrastructures, complexes sportifs, stades d’entrainement, unités hôtelières, hôpitaux et moyens de transport”. 

Malgré cela, rien n’est joué pour le Maroc, qui a accueilli la compétition pour la première et dernière fois en 1988. En 2015, le royaume, qui devait l’organiser une deuxième fois, avait demandé à la CAF de reporter la CAN en raison des “risques liés à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest”. La CAF avait alors jugé que le Maroc refusait d’organiser la compétition. Elle n’a finalement pas eu lieu au royaume et Les Lions de l’Atlas avaient même été automatiquement disqualifiés. Cette décision lui portera-t-elle encore préjudice, trois ans après?