07/05/2018 19h:00 CET | Actualisé 07/05/2018 19h:00 CET

Centrale Danone compte-t-elle licencier Adil Benkirane?

Des sites d'information évoquent sa mutation à l'étranger.

Centrale Danone

FAKE NEWS - Non, Adil Benkirane n’est pas sur le départ. Contrairement aux informations relayées par certains sites d’informations, Centrale Danone ne compte pas muter à l’étranger et encore moins licencier son directeur des achats. C’est du moins ce qu’a affirmé aujourd’hui au HuffPost Maroc une source autorisée auprès de la société marocaine.

“M. Benkirane continuera d’exercer les fonctions qui lui ont été assignées et les informations concernant sa mutation dans une filiale à l’étranger sont fausses et dénuées de fondements”, nous assure-t-on.

Le concerné avait déchaîné les passions suite à sa déclaration concernant le boycott qui ciblait notamment le lait de Centrale Danone. Interpellé à chaud par des journalistes alors qu’il se trouvait au Salon de l’agriculture de Meknès, Adil Benkirane s’était emporté et avait traité de “traître à la nation” quiconque s’en prendrait à “la consommation nationale” à travers ce boycott. Une déclaration bien vite regrettée, surtout après les réactions mécontentes des consommateurs sur les réseaux sociaux.

Pour juguler les effets néfastes de cet embrasement, la compagnie a sorti, après une semaine de silence maladroit, un communiqué d’excuses, suivi quelques heures après d’une vidéo dans laquelle le responsable bat sa coulpe. Il ne sera pourtant pas question de le sanctionner malgré la vindicte virtuelle, ces excuses étant jugées suffisantes par la direction de Centrale Danone.

“La personne concernée est revenue sur ses propos et la société également”, insiste notre source qui se refusera à tout autre commentaire. L’incident est, semble-t-il, clos alors que la campagne de boycott se poursuit, à quelques jours du début de Ramadan.