MAROC
23/02/2016 05h:43 CET | Actualisé 23/02/2016 08h:10 CET

Une nouvelle cellule terroriste démantelée dans le nord du Maroc

DR

TERRORISME - Moins d'une semaine après avoir mis la main sur une cellule terroriste dont les membres s'activaient à El Jadida, Essaouira, Sidi Kacem et Meknès, le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé ce mardi 23 février, en coopération avec les autorités espagnoles, une autre cellule installée dans le nord du Maroc.

Ses membres s'activaient dans le recrutement et l'armement de bénévoles prêts à combattre dans les camps militaires de l'organisation Etat islamique en Syrie et en Irak, indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Les autorités ont ainsi pu arrêter un des membres de la cellule à Ferkhana, dans la région de Nador, ainsi que trois alliés installés dans l'enclave espagnole de Sebta, précise la même source.

Parmi les mis en cause, un ex détenu dans la prison de Guantanamo qui a déjà combattu dans les rangs de l'organisation Al-Qaïda en Afghanistan et un autre élément dont le frère a exécuté un attentat à l'aide d'un camion piégé contre une base militaire en Syrie.

Les mis en cause seront déférés devant la justice dès la fin de l'enquête supervisée par le parquet général compétent.

Le roi félicite le BCIJ

Le démantèlement d'une cellule terroriste composée de dix membres dont un mineur et un ressortissant français, jeudi 18 février, a valu aux membres du BCIJ les félicitations du roi Mohammed VI. Lundi 22 février, le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad et le ministre délégué de l'intérieur Charki Drais se sont rendus au siège du BCIJ afin de transmettre les félicitations du roi à l'ensemble du personnel.

Le risque terroriste éminent

Les derniers démantèlements menés par le BCIJ prouvent encore une fois que le Maroc reste une cible privilégiée des groupes terroristes installés dans la région, qui souhaitent déstabiliser le pays en attaquant notamment des institutions de l'Etat ainsi que des espaces publics de grande affluence. Près de 140 cellules terroristes ont été démantelées au Maroc depuis 2002, menant à l'arrestation de pas moins de 2.200 personnes.

LIRE AUSSI:
Galerie photo Qu'est-ce que l'Etat islamique? Voyez les images