MAROC
21/04/2018 17h:16 CET

Cedeao: Une Alliance régionale pour le suivi de l'adhésion du Maroc

Un soutien supplémentaire à la demande d'adhésion du Maroc à ce groupement régional.

Institut Amadeus

INTERNATIONAL - L’Institut Amadeus et ses partenaires régionaux, l’Initiative de Prospective Agricole et rurale, et le CIRES, Centre Ivoirien de Recherche Economiques et sociales, annoncent dans une déclaration conjointe la création d’une Alliance régionale pour le suivi de l’adhésion du Maroc à laCommunauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). 

“Produire des réflexions sur les complémentarités économiques, sur les enjeux de droits et de protection de la circulation des personnes, ainsi que sur les impacts macroéconomiques et les conséquences sur les flux logistiques et le commerce ouest-africain”, sont les principaux objectifs de cette alliance régionale, énoncés par le communiqué.

“L’Alliance et les comités conjoints bilatéraux appellent les États membres et le Maroc à faire preuve d’ingéniosité pour définir un processus de négociations ouvert sur les tous les acteurs afin de renforcer l’esprit d’une CEDEAO des peuples qui prenne en compte les spécificités nationales de l’ensemble des parties”, poursuit la même source, qui invite les parties à la négociation ”à imaginer un cadre de négociation organisé en phases transitoires, capable de préserver les acquis communautaires dans une CEDEAO à 16″. Un élargissement au Maroc de la CEDEAO qui “pourrait en outre constituer l’occasion d’un approfondissement des politiques communautaires”, espère l’Alliance.

Tournée régionale 

L’annonce intervient alors que le think tank marocain vient de tenir ce 20 avril à Abidjan une conférence intitulée “Le Maroc dans la CEDEAO: élargissement ou approfondissement?”, et qui fait suite à celle tenu à Dakar le 29 mars dernier. Deux conférences qui “ont confirmé l’intérêt fort dans la région pour l’adhésion marocaine mais aussi la pertinence d’une démarche d’explication et d’approfondissement sur les avantages et les défis qu’elle pose à la fois au Maroc et à la CEDEAO”, se félicite l’Institut Amadeus. 

L’Institut et ses partenaires comptent bien poursuivre cette initiative, puisque l’Alliance indique dores et déjà vouloir l’élargir aux pays anglophones de la CEDEAO, tout en annonçant l’organisation prochaine d’activités conjointes avec des centres de recherche partenaires au Ghana et au Nigéria, notamment avec le soutien de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

En juin 2017, la CEDEAO donnait son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional. L’adhésion à la CEDEAO devrait impliquer notamment la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux entre le Maroc et les 15 pays membres de la Communauté.