TUNISIE
19/08/2019 11h:38 CET

Ce membre du Conseil de l'ISIE explique pourquoi certaines personnes "décédées" se retrouvent sur le registre électoral

Anouar Ben Hassen démêle le vrai du faux...

Anadolu Agency via Getty Images

Le membre du Conseil de l’Instance Supérieure Indépendante des Élections (ISIE) Anouar Ben Hassen a expliqué, lundi, pourquoi certaines personnes décédées se retrouvent inscrites sur le registre électoral.

Dans un statut publié sur sa page Facebook, celui-ci affirme qu’il existe deux systèmes appliqués pour la carte d’identité nationale, le premier était applicable avant 1993 et le second né après cette date.

Avant 1993, les personnes décédées voyaient leurs numéros de carte d’identité donnés à une autre personne indique-t-il. Depuis 1993, le numéro de la carte d’identité devient unique et n’est donc plus attribué à une autre personne après le décès de son titulaire. “Cela explique pourquoi le nombre de cartes d’identité dépasse le nombre d’habitants” dit-il, estimant ainsi à 15 millions leur nombre.

 

Le problème vient selon lui du fait que la base de donnée des cartes d’identité mise en place depuis 1993 ne prend pas en considération les données relatives aux anciennes cartes d’identité, ce qui fait que cela se répercute également sur le registre des électeurs à disposition de l’ISIE.

Cela explique selon lui le fait qu’un numéro de carte d’identité d’une personne décédée puisse être enregistrée sur le registre des électeurs. Or celle-ci appartiendrait à une autre personne, bien vivante qui s’est vue attribuée le même numéro que la personne décédée.

Anouar Ben Hassen a en outre affirmé qu’en 2014, des plaintes avaient été déposées auprès du Procureur de la République concernant le fait que des personnes décédées avaient votées. Ces plaintes ont été classées par la suite car infondées a-t-il indiqué.

Depuis plusieurs jours, plusieurs personnes ont remarqué que des parents décédés étaient inscrits sur le registre des électeurs, créant ainsi un tollé sur les réseaux sociaux.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.