MAROC
19/01/2019 17h:23 CET | Actualisé 20/01/2019 02h:38 CET

Ce Marocain va tenter de battre en Thailande un record du monde de traversée en voile

Il compte traverser le Golfe de Thailande en six jours.

Yassine Darkaoui

VOYAGE - Yassine Darkaoui aime se lancer des défis. Ce Marocain de 37 ans s’apprête à établir un record du monde en voile, en traversant le Golfe de Thaïlande en six jours.  “Le défi actuel est de naviguer durant environ 6 jours sans arrêt, la distance visée est un minimum de 500 Milles (800km)”, explique-t-il au HuffPost Maroc.

Une traversée qu’il compte réaliser en Laser, un bateau à voile solitaire. Une embarcation qui exige à son pilote une concentration permanente: “En Laser, on est exposé aux éléments, pas d’endroit ou s’abriter, ni moyen de dormir”, explique-t-il. “Il faut constamment maintenir le cap ce qui exige du skipper d’être en permanence concentré sur la route à suivre et la 
navigation.”

Ce n’est pas la première fois que Yassine Darkaoui se lance dans l’aventure du Golfe de Thaïlande. “Il y a 4 ans, je m’étais lancé un défi personnel consistant à établir un record de distance traversée en solo en Laser”, nous raconte-t-il. Une traversé réalisée en 77 heures. Déjà un record, à l’époque.

Entrainement et méditation

Yassine Darkaoui

Cette nouvelle traversée a nécessité une préparation intense à cet entrepreneur, de profession. En plus de l’entraînement physique, ce dernier compte également sur la méditation pour l’aider dans sa traversée: “Il y a le côté mental et le côté physique. Les deux doivent aller de paire: si l’un flanche, ce n’est pas bon”, affirme Yassine Darkaoui.

“Les deux derniers mois, je me suis entraîné physiquement (crossfit, vélo, surf, musculation), les séances visent a booster la résistance. Pour le mental, je médite chaque jour”, poursuit-il. “J’utilise des sons de mon propre design et cela me permet de méditer profondément, de visualiser, d’organiser mes idées et mes actions de manière hautement efficace”.

En plus de l’entraînement, le sportif doit également s’imposer un régime strict pendant l’entraînement mais aussi la traversée: “La nourriture est super importante: durant la traversée je mangerai des noix, des plantes et des feuilles séchées que l’on trouve ici. Pour l’eau j’aurai une pompe qui permet de dessaliniser l’eau de mer.”

Yassine Darkaoui, qui se trouve en Thaïlande où il habite, finalise actuellement l’organisation de son voyage. Une dernière étape qui passe notamment par la recherche d’un dernier sponsor: “La deuxième partie de mes entraînements se déroulera dans la ville de Hua Hin, à 200 km au sud de Bangkok, c’est là où mon bateau se trouve. Une fois là-bas je m’entraînerai avec le bateau durant 2 ou 3 semaines et lets go!”.

Yassine Darkaoui

 

Un retour en enfance

La voile, un sport que ce tangérois pratique depuis son enfance. Yassine Darkaoui apprend à naviguer à Tanger, au Royal Yacht Club de la ville: “A l’époque c’était un vrai club, une famille pour nous tous”, se souvient-il.

Depuis c’est pour la mer qu’il nourrit “un grand amour”: “Plusieurs jours en dériveur, c’est une sorte de méditation. C’est très beau d’être en pleine mer tout seul sur un tout petit engin, c’est beaucoup d’endorphine, c’est de l’adrénaline c’est un retour en enfance, c’est jouer avec les éléments”.

En plus de la préparation physique, ce dernier doit également jongler avec les différentes casquettes qu’un tel voyage impose, y compris celui de community manager. “Préparer un record du monde exige pas mal de compétences donc ça me permet en tant qu’entrepreneur d’apprendre énormément sur la création de projets par exemple ou sur la préparation mental ou physique”, explique-t-il. “Il faut être constamment prêt a affronter des situations inattendues, je gère le site web, je contacte les médias, je me charge de la promotion de la page Facebook... bref une tonne de choses qui m’en apprennent une tonne d’autres”.

“Actuellement c’est la saison des pluies là ou la traversée se déroulera, donc je m’attends a des conditions musclées”, dit-il. Une traversée que les curieux pourront suivre sur Google MAP grâce a système de tracking.