MAROC
12/07/2019 11h:28 CET

Ce lac de Sibérie fait rêver sur Instagram mais il est complètement toxique

Le site est un aimant pour instagrammeurs mais derrière les apparences, la réalité est beaucoup moins attrayante.

POLLUTION - On se croirait sous les tropiques et cela suffit bien aux instagrammeurs pour se précipiter ici et dégoter le selfie parfait avec eau cristalline en arrière plan. Son bleu éclatant, avec ou sans filtre, est en effet impressionnant.

Sur les réseaux sociaux, des pages entières sont dédiées aux charmes de ces “Maldives sibériennes”, relève le New York Times. On y voit des touristes en bikini, des photos de mariage, d’autres qui se montrent en rando vélo ou une fleur à la main, ambiance nature. Mais tout cela n’est qu’apparence... 

Derrière la belle photo, la réalité est beaucoup moins sexy. Si l’eau est d’un bleu digne des plus belles plages du monde, c’est à cause d’un phénomène dû à la dilution d’oxyde de calcium rejeté par la centrale thermique de Novossibirsk. Ce lac lui sert de décharge et son eau est hautement toxique.

Si des panneaux avertissent de la dangerosité des lieux, certains n’hésitent pas à risquer des irritations de la peau ou des problèmes plus graves pour faire la photo parfaite, comme on le voit sur les photos plus haut. La photo, ci-dessous, également postée sur Instagram est beaucoup plus fidèle à la réalité.

“J’étais venu pour faire une belle photo. Notre ville est grise et c’est l’un des seuls beaux endroits”, a raconté à l’AFP Alexeï Cherenkov, l’un des premiers à avoir popularisé ce site avec une photo sur laquelle on le voit encagoulé sur une bouée en forme de licorne blanche. Le cliché lui a valu une irritation cutanée sur les pieds.

Le jeune homme ne conseille toutefois à “personne de goûter cette eau”. Selon lui, l’absence de surveillance explique la présence de visiteurs, dont certains “font même des barbecues” sur place.

Au vu de l’engouement, l’entreprise chargée de la gestion de la centrale a jugé bon de rappeler sur son site internet qu’il s’agissait d’“une zone industrielle, pas d’une réserve naturelle ou d’un parc aquatique”. Elle a recommandé aux badauds de ne pas s’y baigner et de n’utiliser en aucun cas cette eau pour arroser leurs plantes.

Une porte-parole de la société a assuré à l’AFP que l’eau comportait un haut niveau d’acidité. “Le fond de la décharge est argileux et si vous y tombez, il est difficile d’en sortir”, a-t-elle ajouté.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.