MAROC
30/12/2015 13h:45 CET

Quatre assaillants sèment la zizanie au service des urgences d'un hôpital casablancais

google
Un policier tire sur un agresseur qui a semé le désordre dans un hôpital à Casablanca

CRIMINALITÉ - L'insécurité règne dans les hôpitaux publics. Au lendemain de l'agression à l'arme blanche d'un médecin à l'hôpital Ibn Zohr à Marrakech (LIEN), quatre individus ont semé le désordre au service des urgences de l'hôpital Sekkat à Casablanca, mardi 29 décembre au soir.

Un policier a même été obligé de tirer sur l'un des assaillants, affirme un communiqué de la préfecture de police de Casablanca qui explique que "les agresseurs ont opposé une farouche résistance à l'aide d'armes blanches".

Le principal suspect, qui a des antécédents judiciaires liés au vol, à la violence et au trafic de drogue, a été atteint de deux balles à la jambe et a été mis, par la suite, sous surveillance médicale avant qu'il ne soit interrogé sur les faits qui lui sont reprochés, précise la même source.

Alors que deux frères faisant partie de la bande criminelle ont été également arrêtés, les investigations se poursuivent pour appréhender le quatrième suspect impliqué dans cette affaire.

LIRE AUSSI : Maroc: Le ministère de la Santé dénonce l'agression sauvage d'un médecin