MAROC
01/02/2016 08h:09 CET | Actualisé 01/02/2016 08h:10 CET

Titre de séjour en France: Ce qui change pour les étudiants marocains

DR
La France facilite les procédures pour les étudiants marocains

ENSEIGNEMENT - Si la déchéance de nationalité représente un pas en arrière pour les français issus de l’immigration, un projet de loi adopté définitivement par les députés français le 26 janvier vient apporter un semblant d’équilibre.

Principale nouveauté: les étudiants étrangers vont pouvoir bénéficier d’une "carte de séjour pluriannuelle", dès l’expiration de leur premier titre de séjour. Le document couvrira l’ensemble du cycle d’études où l’étudiant est inscrit, selon le Monde. À titre d'exemple, un étudiant en master (M1/M2), obtiendra donc un titre de séjour de 2 ans, au lieu d'un an renouvelable comme cela se faisait jusque là.

L’Assemblée nationale avait approuvé la création de ce type de carte de séjour en juillet 2015, avant son adoption définitive la semaine dernière.

Justifier de son assiduité

Pour bénéficier de la "carte pluriannuelle", l’étudiant devra justifier de son assiduité et du sérieux de sa participation à la formation dont il est issu.

Autre nouveauté, à destination cette fois-ci des chercheurs étrangers: un "passeport talent" leur sera attribué pour leur permettre de bénéficier de la carte "scientifique chercheur", dès la première attribution d’un titre de séjour.

Ce titre de séjour "vise à favoriser l'admission et la mobilité des ressortissants de pays tiers, pour des séjours en France de plus de 3 mois, aux fins de mener un projet de recherche dans le cadre de conventions d'accueil avec des organismes de recherche", lit-on sur le site du ministère français de l'Intérieur.

Premier contingent d’étudiants étrangers

Selon un rapport de l’Assemblée nationale rendu public en Juin 2015, 34000 étudiants marocains sont inscrits en France pour suivre leurs études, soit le premier contingent d’étudiants étrangers.

En 2014, la France accueillait près de 300.000 étudiants étrangers, ce qui fait de l'hexagone le 3e pays d’accueil des étudiants étrangers selon l’UNESCO, derrière les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Galerie photo Les meilleures villes étudiantes selon le site britannique Quacquarelli Symonds (QS) en images Voyez les images