MAROC
24/07/2018 10h:50 CET

Canada: L'auteur présumé de la fusillade de Toronto identifié

Une jeune femme de 18 ans et une fillette de 10 ans ont perdu la vie.

COLE BURSTON via Getty Images

CANADA - L’auteur présumé de la fusillade de Toronto, qui a tué deux personnes dimanche soir avant d’être tué dans un échange de tirs avec la police, a été identifié, a annoncé lundi la police de Toronto

Il s’agit d’un homme de 29 ans, un résident de Toronto, selon le chef de la police, qui précise qu’il est trop tôt pour s’avancer sur les motivations de l’homme, qui a utilisé une arme de poing. 

Selon sa famille, l’homme, qui répond au nom de Faisal Hussain, selon La Pesse Canadienne, souffrait depuis son enfance de “sérieux problèmes mentaux” qu’il n’a jamais pu surmonter même s’il était sous traitement médicamenteux et qu’il avait suivi des thérapies. 

“Nous sommes totalement dévastés par le fait que notre fils ait été responsable de cette violence insensée et de ces pertes de vie”, a écrit sa famille dans une lettre adressée à la chaîne publique CBC.

Richard Lautens via Getty Images

Plan de réduction de la violence par armes à feu

Outre le tireur, une jeune femme de 18 ans et une fillette de 10 ans ont perdu la vie dans la fusillade, et treize personnes ont été blessées, a annoncé lundi le chef de la police de Toronto Mark Saunders en révisant à la hausse le nombre de victimes. Certains blessés sont encore dans un état “grave”, a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

La semaine dernière, la police de Toronto avait annoncé un plan de réduction de la violence par armes à feu, avec un renfort de quelque 200 policiers supplémentaires, destinés à être déployés la nuit dans les quartiers sensibles. Toronto a en effet été ces derniers temps le théâtre d’un accroissement de la violence par armes à feu, due principalement aux gangs.

Entre le début de l’année 2018 et le 14 juillet dernier, Toronto a connu 220 fusillades, qui ont coûté la vie à 27 personnes, contre 196 échanges de coups de feu et 17 morts pour l’ensemble de l’année 2017, selon les statistiques officielles. Ces violences par balles ont augmenté de 10% par rapport à la même période de l’année dernière.