MAROC
20/06/2019 12h:10 CET | Actualisé 20/06/2019 12h:17 CET

CAN 2019: "On sait qu'on a un groupe au top", se réjouit Fayçal Fajr

Hervé Renard, les Lions de l'Atlas, son amour pour le Maroc... Dans une longue interview, Fayçal Fajr se livre à France Football.

FADEL SENNA via Getty Images

FOOTBALL - Alors que la 32ème édition Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 s’ouvre ce 21 juin en Égypte, pour se poursuivre jusqu’au 19 juillet, la pression grandit du côté des équipes qui disputeront la compétition. Pour toutes les équipes? Pas pour celle du Maroc, à en croire les déclarations de Fayçal Fajr, dans un entretien accordé à France Football.

À la question de savoir quel objectif se fixent les Lions de l’Atlas en Égypte, le milieu de terrain répond avec assurance: “pas de pression, aucune pression. On sait qu’on a un groupe au top, qui vit bien, qui travaille bien. Une famille ! On sait pourquoi on y va. On y va pour montrer de quoi on est capable et pour aller le plus loin possible”.

Le footballeur évoque par ailleurs cette force qui l’anime lui et ses coéquipier, et qui trouve en grande partie sa source dans “l’amour de leur pays”. “Je suis prêt à mourir sur le terrain pour mon pays. La rage est en moi et je l’aurai toujours. Et c’est encore pire quand je porte le maillot du Maroc. Il y a un truc qui me transcende et qui me rend encore plus fort (...) Quand c’est ton propre pays, tu ressens des choses complètement différentes. On va tout faire pour emmener le Maroc le plus loin possible”, promet Fayçal Fajr. 

Ce dernier évoque aussi, au cours de cet entretien, la relation qui l’unit à Hervé Renard, un sélectionneur qui “a peut-être une image d’un dur, mais (qui) sait être dur et cool quand il le faut. Il a ce juste milieu”, dit celui qui évolue par ailleurs, pour l’instant, en club en France, sous les couleurs du SM Caen. “Il est venu, il a instauré quelque chose, il y a eu un déclic, il connaît la mentalité de l’Afrique, il sait comment ça se passe. On lui a donné des objectifs à atteindre, il les a atteints”, poursuit Fayçal Fajr pour parler du sélectionneur national. 

Fayçal Fajar aborde également les liens qui unissent les joueurs de l’équipe nationale: ”Ça parle toutes les langues, ça parle espagnol, français, arabe, anglais. Ce n’est que bénéfique. On dirait que tu es à l’école, tu apprends des nouvelles langues. C’est beau. On est toujours contents de se retrouver. C’est top”, dit-il. 

Les supporters marocains de la sélection nationale auront dans quelques jours les yeux rivés sur leur équipe de coeur, avec d’autant plus d’attente que “le premier et seul sacre (du Maroc) remonte à 1976”, rappelle France Football.

Avant l’arrivée en Égypte des Lions de l’Atlas, ces derniers ont essuyé deux défaites, en matchs amicaux face à la Gambie (1-0), puis face à la Zambie (2-3). Lors de la CAN, l’équipe nationale affrontera les autres équipes du groupe (D): la Namibie (le 23 juin), la Côte d’Ivoire (le 28 juin) et l’Afrique du Sud (le 1er juillet).