TUNISIE
10/07/2019 12h:21 CET

CAN 2019: Un diseur de bonne aventure affirme, à la télévision nationale, avoir "figé" le gardien ghanéen avant de se rétracter

"Ma langue a fourché (...) j'ai figé la malédiction qui suit l'équipe nationale, pas le gardien" a-t-il expliqué sur Mosaïque FM.

Scène complètement improbable et insolite à la Télévision nationale tunisienne.

Invité sur le plateau de l’émission sportive spéciale CAN 2019 sur la première chaine nationale, Wataniya 1, un diseur de bonne aventure, Mohsen Aifa, affirme avoir prédit que le gardien de l’équipe Ghanéenne resterait figé sur le 5ème tir au but vainqueur de la Tunisie face au Ghana lors du quart de finale de la CAN 2019.

Devant le présentateur et les chroniqueurs de l’émission, il présente fièrement une feuille à travers laquelle il affirme avoir prédit l’absence de mouvement du gardien ghanéen Richard Ofori. “Quand Houssem (un chroniqueur de l’émission) m’a posé la question, je lui ai dit que la gardien n’allait pas arrêter le tir au but, qu’il resterait figé. Ce n’est pas de la sorcellerie. Sur ma feuille, c’est une prédiction basée sur le Coran” a-t-il affirmé.

JAVIER SORIANO via Getty Images

 

Si sur le plateau certains ont affirmé sur le ton de la boutade que le diseur de bonne aventure avait lui même “ensorcelé” le gardien ghanéen, la même version est sortie sur les réseaux sociaux.

“Regardez cette honte...un diseur de bonne aventure tunisien affirme qu’il a figé le gardien ghanéen pour que Ferjani Sassi marque son tir au but et qualifie la Tunisie”

“Regardez le scande et l’ignorance sur la télévision nationale!”

 

Intervenant sur les ondes de la radio Mosaïque Fm, Mohsen Aifa, le diseur de bonne aventure en question affirme qu’il n’a jamais dit qu’il avait “figé” le gardien adverse, “peut-être ma langue a fourché et que ça a été compris ainsi, mais ce que je voulais dire, c’est que j’ai figé la malédiction, pas le gardien”.

 

“Cela fait des années que l’on arrive en quarts de finale sans nous qualifier. Cette malédiction sur l’équipe nationale a été brisée (...) j’ai figé la malédiction, pas le gardien” a-t-il précisé expliquant que contrairement à d’autres pays -citant en exemple le Maroc “qui a fait appel à 150 marabouts”- lui n’a pas pratiqué de sorcellerie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.