ALGÉRIE
08/09/2018 21h:08 CET | Actualisé 10/09/2018 12h:07 CET

CAN 2019: l'Algérie concède un nul face à la Gambie (1-1) pour la première de Belmadi

Pour la première de Djamel Belmadi à la tête de l’Equipe nationale, l’Algérie a concédé ce samedi 08 septembre 2018 un nul face à la Gambie sur le score de 1 but partout au stade de l’Indépendance de Bakau, en match comptant pour la 2e journée (Gr. D) des qualifications de la CAN 2019.

Pour sa première sous la charge de Djamel Belmadi, la sélection algérienne met fin à la série de quatre défaites encaissées sous la direction de Rabah Madjer mais ne renoue pas avec la victoire.

Les buts de la rencontre ont été inscrits par Baghdad Bounedjah (46e) pour les Verts et Ceesay (59) pour la sélection gambienne.

Au classement du Groupe D, l’Algérie totalise 4 points et se maintient en tête, en attendant le résultat du Bénin (3 points) face au Togo (0).

Les Verts ont débuté la rencontre par un pressing constant à l’attaque avant de calmer le jeu. Les deux équipes s’échangeaient des occasions franches, d’abord la Gambie sur un coup-franc puis l’Algerie sur une tentative individuelle de Mahrez avec une frappe enroulée qui frôle le montant.

La fin de la première période a été marquée par un relâchement des Fennecs dans le milieu de terrain, permettant aux Scorpions de la Gambie de multiplier les offensives dangereuses. Au grand dam de Djamel Belmadi, qui ne se tenait plus en place, gesticulant en donnant des instructions à ses poulains.


Il a fallu attendre la seconde période pour assister au premier but pour l’Algerie, signé Bounedjah. L’attaquant d’Al Saad a dribblé deux défenseurs et le gardien avant de pousser la balle dans la cage, vide.

Un avantage éphémère. A peine quatre minutes plus tard, Ceesay égalisait pour la Gambie.

La domination restait équilibrée entre les deux équipes durant la seconde mi-temps. Les Fennecs n’ont pas réussi a inquiéter sérieusement le portier adverse, malgré l’entrée en jeu de Slimani et Ghezzal.

Le baptême de feu de Djamel Belmadi a surtout été marqué par le désordre ayant précédé et regardé la rencontre.

Pour rappel, la rencontre a débuté avec plus de 1h30 de retard suite à des bousculades dans les tribunes et un envahissement du terrain par les supporteurs gambiens.

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi a d’abord refusé la proposition gambienne de jouer la rencontre en présence des supporteurs derrière la ligne de touche, soulignant des conditions sécuritaires insuffisantes pour des joueurs.

Il a toutefois cétmdé à la décision du commissaire du match et de la Conférence africaine de football (CAF).

M. Zetchi a ainsi expliqué que le refus de l’EN de jouer lui aurait coûter des sanctions, faisant porter au commissaire du match la responsabilité de tout éventuel dépassement.

La rencontre s’est tout de même déroulée sans incident.