MAROC
16/11/2018 10h:41 CET

CAN 2019: Hervé Renard ne craint pas le Cameroun et cherche l'exploit

À ce jour, le Maroc n'a jamais battu le Cameroun, ni en amical, ni en match officiel.

FOOTBALL - C’est le jour du grand match décisif pour le Maroc, qui affrontera ce soir le Cameroun au complexe Mohammed V de Casablanca, dans le cadre de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Lors d’une conférence de presse, tenue jeudi 15 novembre au stade casablancais, le sélectionneur Hervé Renard, plus confiant que jamais, passe aux choses sérieuses et affirme ne pas craindre cette rencontre face aux Lions indomptables. 

Le Maroc, qui n’a jamais remporté un match officiel ou amical contre le Cameroun, devra sérieusement redoubler d’efforts pour décrocher la qualification à la CAN. “Le Cameroun ne me fait pas peur. La sélection et prête pour ce match. L’essentiel pour moi, c’est de respecter les objectifs fixés avec le président de la FRMF”, a indiqué le sélectionneur devant la presse. Au sujet de ses adversaires, il ne tarit pas d’éloges et reconnait à l’équipe adverse de nombreuses qualités dont un solide mental. “Quand une équipe camerounaise va en Afrique ou n’importe où dans le monde, elle n’a peur de personne. La deuxième force de cette équipe est la puissance athlétique”, a expliqué l’expert en football africain. 

Pour contrer ces deux sérieuses qualités et vaincre les indomptables déjà qualifiés pour la CAN, “il va falloir que mentalement, on soit plus fort qu’eux et que techniquement on soit très bon”, analyse le coach. “Je ne pense pas que dans ce domaine de combat physique, on puisse rivaliser avec eux. Il va falloir aller chercher quelque chose d’autre et on a les qualités pour, mais il faut les traduire sur le terrain”, a-t-il poursuivi, prêt à briser cette série noire de défaites et offrir au Maroc sa première victoire face à son homologue. “Pour nous, c’est un fantastique challenge de jouer le Cameroun parce que ce match est une grande affiche en Afrique. C’est magnifique de recevoir le Cameroun avec l’équipe compétitive qu’on a. C’est à nous de tout faire et de mettre les ingrédients positifs pour pouvoir battre cette équipe. J’espère que demain soir, cette équipe du Maroc sera la première à réaliser cet exploit”.

Le retour de El Capitano

Assurant que ses méthodes ne changeront pas, l’homme à la chemise blanche a gentiment taclé la presse qu’il invite à écrire ce qu’elle veut sur lui et sur son travail car il n’y accorde “de toute façon pas d’importance”. Rivé sur ses objectifs, le reste fait partie des aléas du football, souligne-t-il.

Renard a ensuite passé en revue le choix des 23 joueurs retenus pour cette rencontre décisive, saluant le retour en sélection de El Capitano, Medhi Benatia, qu’il a félicité pour son jeu avec la Juventus de Turin. “Benatia est un joueur exceptionnel avec un niveau régulier. Il a joué quatre matchs sur douze avec son club et réussi à se démarquer parmi les grands défenseurs que compte son club. Son retour en sélection est très important”, a-t-il défendu.

Alors que la presse sportive le disait en froid avec la fédération, Benatia a pour sa part exprimé son bonheur de revenir jouer en sélection après une absence lors des derniers matchs due à une faible condition physique en début de saison. “Si je fais un mauvais match face au Cameroun, je n’aurai pas d’excuses. Aujourd’hui, ma condition physique est bonne et je suis prêt à jouer en sélection”, a rassuré le capitaine. 

La sélection nationale occupe la deuxième place du groupe B avec 7 points contre 8 pour son adversaire le Cameroun, 2 points pour les Comores et 4 points pour le Malawi. Après avoir écrasé le Malawi par 3 buts à 0, les hommes de Renard affronteront à nouveau l’équipe pour leur dernier match le 22 mars 2019.