TUNISIE
20/06/2019 19h:39 CET

CAN 2019: Ce qu'il faut savoir du groupe A

L'Égypte de Mohamed Salah est le grandissime favori de ce groupe et de la compétition.

La première des 6 poules de la CAN 2019 est marquée par la présence du favori numéro 1 de la compétition, le pays hôte, l’Egypte. Mais les autres membres du groupe ont des arguments à faire valoir.

L’Egypte grandissime favori

Amr Dalsh / Reuters

 

Dans cette poule A, les hommes du mexicain Javier Aguirre font figure d’épouvantail. Emmenés par la star du foot africain et capitaine, Mohamed Salah, la première place du groupe devrait être une formalité pour les septuples vainqueurs de la compétition.

Mais les pharaons devront faire attention à l’excès de confiance face à des adversaires à leur portée et moins expérimentés.

Un autre facteur qui pourrait leur causer des problèmes est la pression médiatique et populaire qui pèse sur l’équipe, plus particulièrement sur la star nationale et désormais mondialement connue, Mohamed Salah.

Après une édition 2017 où l’Egypte s’est incliné en finale contre le Cameroun sur le score de 2-1, une campagne de Coupe du Monde ratée et une campagne de qualification où les égyptiens ont été devancés par la Tunisie, la sélection la plus titré du continent a presque l’obligation de se racheter avec cette compétition à la maison.

L’Egypte devra beaucoup compter sur Salah même si le onze égyptien ne manque pas d’arguments avec Elnenny (Arsenal) ou Mahmoud Hassan Trezeguet (Kasimpasa, Turquie).

 

L’outsider : La RDC à l’expérience 

AFP Contributor via Getty Images

 

Malgré une campagne de qualifications compliquée où elle a notamment terminé derrière une autre équipe de ce groupe, à savoir le Zimbabwe, les Léopards font figure de favori pour la deuxième place du groupe directement qualificative pour les huitièmes de finale.

Eux, qui ont été tout proche de la correctionnel en qualifications en terminant deuxième de leur poule et avec seulement 2 points devant le Libéria, pourront compter sur leur expérience des grandes compétitions.

Leur effectif plus riche que celui du Zimbabwe ou de l’Ouganda, avec des joueurs tels que l’ex-attaquant de Villarreal Cédric Bakambu ou l’ancien joueur d’Everton évoluant aujourd’hui au Standard de Liège, Yannick Bolasie, devrait leur permettre de ravir la deuxième place.

Les hommes de Florent Ibenge, qui restent sur un bon parcours lors de la précédente édition -perdant en quart de finale face au Ghana en battant en phase de poules le Maroc et la Côte d’Ivoire- ont eux aussi à coeur de se racheter après la non-qualification en Coupe du Monde au profit des Aigles de Carthage après un match nul concédé à Kinshasa alors qu’ils menaient 2 à 0 à 20 minutes de la fin du match.

La RDC devra compter sur ses cadres pour espérer la qualification et pourquoi pas atteindre le dernier carré.

La nouveauté de la CAN à 24 équipes, la 3ème place qualificative

Cette édition 2019 marque les débuts de la CAN à 24 équipes. Ce changement apporte de nouveaux éléments à la compétition. Auparavant, les équipes sortant des poules s’affrontaient directement en quarts de finale.

Avec le rajout de 8 nouvelles équipes dans la compétition, des huitièmes de finale seront joués, ce qui donne la possibilité aux 4 meilleures troisièmes de groupe de se qualifier en huitièmes de finale.

Dans ce cas, l’Ouganda et le Zimbabwe ont de quoi espérer atteindre le second tour de la compétition ce qui serait une première pour la sélection zimbabwéenne.

Anadolu Agency via Getty Images

 

Paradoxalement, lors des qualifications ces deux équipes ont terminé en tête de leur groupe respectif mais semblent avoir moins d’armes que l’Egypte et la RDC toutes deux deuxième de leur groupe de qualifications. E

liminées au premier tour de la CAN 2017, terminant toutes les deux dernières de leur groupe avec 1 point pris en 3 matchs, la sélection ougandaise et la sélection zimbabwéenne ont des trajectoires assez similaires depuis 2 ans.

Les Guerriers zimbabwéens et les Grues ougandaises affichent des styles de jeu assez similaires avec un jeu de contre-attaque éclair s’appuyant sur la vitesse et l’efficacité de leurs attaques respectives.

Pour la course à la troisième place, avantage au Zimbabwe avec leur attaquant vedette Knowledge Musona, auteur de 5 buts en qualifications, évoluant du côté de Lokeren dans le championnat belge en prêt du RSC Anderlecht.

Double vainqueur de la coupe COSAFA réunissant les équipes d’Afrique Australe, en 2017 et 2018, en battant à deux reprises en finale la Zambie vainqueur de la CAN 2012, l’équipe de Sunday Chidzambwa présente un bagage technique plus complet que la sélection ougandaise mais attention à la hargne et à la combativité de l’équipe finaliste face au Ghana en 1978.

 

Le MVP de la poule : Mohamed Salah

KHALED DESOUKI via Getty Images

Le récent vainqueur de la Ligue des Champions avec son club de Liverpool où il est meilleur buteur du club cette saison, a tout à gagner ou tout à perdre dans cette compétition.

Si l’Egypte remporte son 8ème trophée, il sera vraisemblablement en tête du peloton dans la course au Ballon d’Or.

Si les Pharaons échouent, le joueur des Reds sera désigné comme le premier responsable de la déroute égyptienne, notamment par le peuple et les médias locaux qui l’attendent au tournant lors de cette CAN à domicile, lui qui n’avait pas pu disputer entièrement et dans les meilleures conditions physiques, la Coupe du Monde en Russie l’été dernier suite à une blessure à l’épaule survenue en finale de Ligue des Champions contre le Real Madrid.

Cet été, Mohamed Salah est attendu et il arrive en forme pour joueur dans son pays.

 

Programme du Groupe A:

1ère journée:

21 juin : - Égypte / Zimbabwe, à 22 h au Caire 

22 juin : - RD Congo / Ouganda, à 16 h 30 au Caire

2ème journée:

26 juin: Ouganda / Zimbabwe, à 19 h au Caire

26 juin: Égypte / RD Congo, à 22 h au Caire

3ème journée:

30 juin: Ouganda / Égypte, à 21 h au Caire

30 juin: Zimbabwe / RD Congo, à 21 h au Caire

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.