ALGÉRIE
22/11/2018 15h:34 CET

CAN-2018 dames : les Algériennes affrontent le Mali pour éviter un 3e revers de rang

APS

La sélection algérienne de football (dames), quasiment éliminée de la course à la qualification pour les demi-finales de la CAN-2018, affrontera son homologue malienne vendredi à 17h00 à Cape Coast (Ghana) avec l’ambition de terminer le tournoi sur une bonne note et éviter une troisième défaite de suite.

Les joueuses de Radia Fertoul, dont l’objectif initial était de passer le premier tour de la compétition pour la première fois de l’histoire des participations algériennes à la CAN, sont passées totalement à côté de leur sujet avec deux défaites en autant de rencontres contre respectivement le Ghana (1-0) et le Cameroun (3-0).

Bon dernier du groupe A avec un zéro pointu et surtout aucun but marqué, le Onze national sera une nouvelle fois mis à rude épreuve devant des Maliennes euphoriques après leur retentissant exploit contre le pays organisateur (2-1) lors de la précédente journée.

Les coéquipières d’Inès Metloub ont besoin d’un véritable miracle pour espérer se qualifier en demi-finales : non seulement elles doivent battre les Aiglonnes par au moins 2-0, mais aussi attendre en même temps une défaite des Ghanéennes (3 pts) face aux Lionnes indomptables du Cameroun (6 pts).

Pour la sélectionneuse Fertoul, il faut faire le maximum contre le Mali pour espérer réussir un bon résultat : “Il nous reste un match à jouer vendredi contre le Mali. Nous verrons comment nous pourrons nous organiser pour éviter une troisième défaite d’affilée. Je suis optimiste pour l’avenir du football féminin algérien. Nous devons pouvoir aligner une équipe très compétitive au cours des prochaines années”.

Du côté malien, une victoire contre l’Algérie vendredi sera synonyme de qualification pour les demi-finales alors que l’autre sésame se jouera entre le Cameroun, solide leader du groupe et le Ghana, déception du tournoi et condamné à s’imposer pour éviter une élimination précoce.

Le sélectionneur du Ghana, Bashir Hayford, jouera gros contre le Cameroun et une victoire est indispensable : “Tout se jouera vendredi contre le Cameroun qui est quasiment qualifié et à qui un nul suffira. Pas besoin de vous faire un dessin sur ce que nous avons à faire”.

Pour sa part, le coach camerounais Joseph-Brian Ndoko est conscient de la difficulté de la rencontre contre les Black Queens mais reste confiant : “Notre prochain match sera contre le Ghana et nous allons l’aborder de la même manière que les matchs précédents”.

Les deux premiers du groupe se qualifieront pour les demi-finales de la compétition.