MAROC
16/02/2016 07h:25 CET

Maroc: La Campagne nationale de solidarité 2016 officiellement inaugurée

DR
Maroc: La Campagne nationale de solidarité 2016 officiellement inaugurée.

SOCIAL – Coup d’envoi de la Campagne nationale de solidarité 2016. Le roi Mohammed VI en a officiellement lancé la 18e édition lundi 15 février à Salé. Elle est organisée du 15 au 25 février par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité avec pour thématique l’intégration professionnelle des jeunes en situation de handicap mental.

Objectifs? Collecter des fonds pour le financement de projets sociaux et de formation et la mise en œuvre de plans d'actions pour répondre aux besoins des populations en précarité. Ces ressources seront affectées à des projets chapeautés par des associations ou directement aux personnes concernées.

Un Centre d’insertion et d’aide par le travail de Salé (CIAT)

Parmi les projets qui s'inscrivent dans le cadre de la Campagne nationale de solidarité 2016, la création du Centre d’insertion et d’aide par le travail de Salé (CIAT), qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 36,5 millions de dirhams.

Premier du genre au Royaume, il bénéficiera aux jeunes en situation de handicap mental disposant de compétences professionnelles acquises par le biais d’une formation d’exercer divers métiers.

Des ateliers de travail et des unités de production et de services seront ainsi mis à leur disposition, notamment des unités de production agricole et horticole, des services de restauration et de boulangerie-pâtisserie, des espaces de conditionnement et de commercialisation des produits du centre et, enfin, un atelier de montage de chaises roulantes pour les personnes en situation de handicap physique.

Parmi les personnes bénéficiaires, 41 jeunes hommes et femmes (14 trisomiques et 27 en situation de retard mental) ont intégré le Centre d'insertion et d'aide par le travail pour cette première année de lancement.

La capacité d'accueil à terme du centre ainsi que ses annexes devrait atteindre un effectif de 150 jeunes travailleurs. Ils y exerceront une activité parmi celles proposées par le centre et percevront un salaire ainsi que les droits sociaux de la mutuelle et de la retraite, dans le cadre d'un contrat de travail liant le jeune en situation de handicap mental, ses parents ou tuteurs et le centre.

L’an dernier, dans le cadre de la campagne de solidarité de 2015, un centre des Très petites entreprises (TPE) solidaires, réalisé pour un investissement de 42.6 millions de dirhams, avait également été inauguré. Doté de 51 ateliers et 29 plateaux dédiés à des entreprises prestataires de service, il offre temporairement aux TPE un hébergement provisoire dans des locaux aménagés à cet effet.

LIRE AUSSI:

Galerie photo La privatisation de l'éducation au Maroc en quelques chiffres Voyez les images