LES BLOGS
06/10/2018 14h:59 CET | Actualisé 06/10/2018 15h:05 CET

Butin de guerre !

Produite à Mascara, la Stan Smith était destinée au Tout-Export. Une quantité était destinée aux chanceux parmi les sociétaires de la Nomenklatura et les juvéniles nés sous une bonne étoile.

Archives

Les échos me parviennent jusqu’à today. Le décor est planté. Signé dans le temps et dans l’espace : stade Bologhine, le virage de «nostalgique mémoire» qui n’existe plus ! Refrain :

Ya Chadli ya Bendjedid, Dzair wellat bida

Li madach Stan Smith yastena el guirra j’dida !

C’était le produit fétiche de l’EMAC, une entreprise issue de la «restructuration» chère à Abdelhamid la Science. Belle à la blancheur immaculée comme une mariée à l’heure de ses noces, la Stan Smith était plus qu’une chaussure prisée par des jeunes/adolescents en plein crise de séduction. C’était un produit de communication, un sacré objet vantant l’ère de l’Après-Pétrole et autre “Exporter DZ”.

Produite à Mascara, la Stan Smith était destinée au Tout-Export. Une quantité était destinée aux chanceux parmi les sociétaires de la Nomenklatura et les juvéniles nés sous une bonne étoile. Pour espérer mettre son pied dans une Stan Smith, il fallait un bon d’attribution estampillé le cabinet de Messaoudi  Zitouni, ministre des Industries légères ! En attendant d’embarquer à bord d’un navire battant pavillon CNAN ou armateur Grec/Philippin, les Belles SS étaient stockées dans une drôle d’escale : au quartier dit JOB, au cœur de Bab El Oued à un pâté d’immeubles de chez moi.

Séducteurs à souhait, les adolescents et jeunes BEO brûlaient d’envie de chausser la Blanche achalandé d’un Vert fin ! Mais en vain, l’ex-Bata voisine de Rachid Abdessemed et Dikra Yate et la grande boutique sis, les Trois Horloges offraient mocassins, boots, sandales, mais point de Stan Smith. Lorsque Bab El Oued a “joué en lever de rideau” le soir du 4 octobre en ouverture du mercredi 5, la cible du dépôt de JOB était désignée. Le lendemain, BEO était chaussé de blanc ! Quelques jours plus tard, alors que l’USMA recevait sous les yeux de Madame l’Afrique, un “tifo” inédit décorait la tribune ouest dite “virage”. Stan Smith levées au ciel en guise de triomphe, les “attributaires” de la plus “hanouna” des chaussures entonnaient en chœur la mélodie !