MAROC
17/05/2018 11h:30 CET

Boycott: Centrale Danone veut se "réconcilier" avec les Marocains

En proposant une (petite) baisse du prix du lait pour ramadan.

Centrale Danone/Facebook

ÉCONOMIE - Un mois après le début du boycott de certains produits par de nombreux consommateurs marocains, dont ceux de Centrale Danone, la marque de produits laitiers tente de redorer son blason.

À l’occasion du début du ramadan, Centrale Danone invite les consommateurs ”à la réconciliation”, indique l’entreprise marocaine dans un communiqué publié mercredi 16 mai.

Rappelant que “le prix du lait n’a pas été augmenté depuis juillet 2013”, Centrale Danone annonce une baisse du prix du lait frais pasteurisé pendant tout le mois de ramadan, valable dans son réseau de 75.000 épiciers.

Une offre qui concerne les packs de la série spéciale “Zine Bladi”, vendus à 6 dirhams le litre à l’achat de deux packs au lieu de 7 dirhams.

“L’entreprise achète le lait chez l’éleveur à un prix moyen de 3,60 dirhams par litre, auquel s’ajoutent les coûts des contrôles qualité, de la pasteurisation, de l’emballage et de la distribution”, précise Centrale Danone, indiquant réaliser “une marge inférieure à 20 centimes par litre sur le lait”.

Une manière, pour la filiale de la multinationale française, de réfuter toute hausse excessive des prix.

Centrale Danone avait été accusée par de nombreux consommateurs de pratiquer des prix abusifs sur ses packs de lait par rapport à d’autres sociétés laitières.

Alors que la campagne de boycott née sur les réseaux sociaux faisait rage, la société avait enchaîné les couacs de communication. Son directeur des achats, Adil Benkirane, avait d’abord traité de “traître à la nation” quiconque s’en prendrait à “la consommation nationale” à travers ce boycott. “Je sais que ces mots sont durs, mais j’en assume l’entière responsabilité”, insistait-il au micro de Chouf TV.

Il a fallu attendre le 2 mai pour que Centrale Danone présente finalement ses excuses et corrige les informations erronées, dont la hausse supposée du prix du lait. 

Le directeur des achats s’est lui aussi excusé d’avoir offensé et blessé les Marocains. ”Mon seul objectif était de dire que le monde rural et l’agriculteur ont besoin de notre soutien à tous”, avait-il déclaré dans une vidéo.