07/05/2018 18h:45 CET | Actualisé 08/05/2018 15h:22 CET

Boycott: Agression d'un conducteur de camion de produits laitiers, un homme arrêté

La police judiciaire de Témara a procédé à l’arrestation de l’agresseur présumé.

Capture decran

SOCIETE - La campagne de boycott qui secoue le marché marocain depuis une quinzaine de jours, semble avoir pris des proportions quelque peu inattendues. La brigade de la police judiciaire de Témara a procédé, ce lundi 7 mai, à l’arrestation d’un individu soupçonné d’agression physique et d’insultes contre le conducteur d’un camion appartenant à une société de produits laitiers, précise la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), dans un communiqué.

Le représentant légal de la société avait déposé plainte dimanche contre le mis en cause, l’accusant d’avoir proféré des insultes contre le conducteur du camion avant de l’attaquer avec une bouteille en verre et l’interdire de livrer la marchandise à un commerce, poursuit la même source.

Âgé de 30 ans, le prévenu aux multiples antécédents judiciaires, a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet en vue d’élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire.

Si la DGSN ne précise pas le nom de la société de produits laitiers, le contexte de boycott laisse semble désigner en premier lieu un camion appartenant à la Centrale Danone, frappée de plein fouet par une sévère campagne de boycott qui touche plusieurs acteurs majeurs du marché marocain, dont les Eaux minérales d’Oulmès (Sidi Ali) ou encore Afriquia.

Le 24 avril dernier à Casablanca, un chauffeur de taxi avait été arrêté. Il avait appelé, dans une vidéo partagée sur WhatsApp, au boycott des marques en menaçant de représailles physiques les personnes qui ne s’y conformeraient pas, rapportait le site alaoual.com.