02/07/2019 16h:43 CET | Actualisé 02/07/2019 16h:43 CET

Bouygues Immobilier cesse ses activités au Maroc

Après la livraison de son dernier projet, "Les Faubourgs d'Anfa" à Casablanca.

DR

IMMOBILIER - Le groupe français Bouygues Immobilier va mettre fin à ses activités au Maroc, selon nos confrères de l’Economiste. La décision finale sera actée dès la fin de l’année, mais le groupe finalisera, toutefois, les livraisons de son dernier projet dans le royaume, à savoir, les résidences Les Faubourgs d’Anfa, au cœur du quartier huppé de Casablanca. 

Si le groupe français, qui opère au Maroc avec l’entreprise de construction Bymaro (filiale marocaine de Bouygues Bâtiment International), quittera le pays, il ne s’agit pas pour le moment d’une décision actée de manière officielle. L’entreprise aurait déjà remercié plusieurs de ses collaborateurs, affirment nos confrères dans leur édition de ce mardi 2 juillet. 

Pour le directeur général de Bymaro, Ali Bencheqroun, contacté par nos confrères de Telquel, Bouygues Immobilier a décidé de quitter le Maroc en raison d’un “manque de visibilité” et d’un marché de l’immobilier devenu “restreint”. Plus récemment, le groupe avait essuyé un échec en manquant l’appel d’offre pour l’attribution du marché du nouveau siège du Crédit du Maroc, remporté par Yamed Capital qui construira le faramineux projet “Les Arènes”, en plein cœur du boulevard d’Anfa. 

Bouygues Immobilier ne repartira pas bredouille et ne cessera pas non plus ses activités qu’après la fin de la commercialisation des “Faubourgs d’Anfa”, un quartier résidentiel de haut-standing situé à proximité immédiate du quartier CIL et du quartier d’affaires Casablanca Finance City. Le chantier avait démarré en 2015. 

Le groupe Bymaro, qui cumule à son actif 25 ans de présence et des chantiers de grandes envergure tels que la Mosquée Hassan II de Casablanca, et Colas, autre filiale de Bouygues Immobilier qui opère au Maroc, ne seront pas fragilisées par le départ du géant français. Ils poursuivront leurs activités dans le royaume, a assuré Ali Bencheqroun à Telquel.