ALGÉRIE
06/03/2019 12h:09 CET | Actualisé 06/03/2019 12h:39 CET

Bouteflika "sous menace vitale permanente", selon la Tribune de Genève

ERIC FEFERBERG via Getty Images

Le président Abdelaziz Bouteflika est “sous menace vitale permanente” et “nécessite des soins constants” selon la Tribune de Genève. Le journal suisse a rajouté que les réflexes neurologiques du candidat à un 5e mandat se sont dégradés.

Le président, qui s’est rendu à Genève le 24 février pour “un court séjour afin d’y effectuer des contrôles médicaux périodiques”, est toujours hospitalisé au huitième étage des Hôpitaux universitaires genevois (HUG). 

 La même source, citant “ses informations”, poursuit que le problème “principal” de Abdelaziz Bouteflika est “une atteinte systémique à ses réflexes corporels”.

“Il présente de hauts risques de faire des fausses routes, c’est-à-dire que des aliments peuvent être dirigés vers ses voies respiratoires, ce qui peut entraîner une infection pulmonaire grave”, rajoute-t-on.

La même source affirme, cependant, que Abdelaziz Bouteflika “ne souffre d’aucun mal mortel à court terme, mais c’est un vieux monsieur qui peine à se remettre des conséquences de son attaque cérébrale de 2013”.