20/03/2018 15h:15 CET | Actualisé 20/03/2018 15h:15 CET

Bourse: Boussaid annonce du nouveau pour redynamiser la place

Trois axes prioritaires dans la nouvelle feuille de route.

Anadolu Agency via Getty Images

MARCHÉ DES CAPITAUX - Prévu par la toute récente loi consacrée à la bourse des valeurs, le Comité du marché des capitaux (CMC) vient enfin de se réunir pour la première fois ce lundi 19 mars. Le meeting, présidé par le ministre des Finances, Mohamed Boussaid, a été consacré à la présentation de la feuille de route de la Bourse et à la création de groupes de travail thématiques au sein du comité, conformément à la législation.

Trois axes prioritaires pour la nouvelle vision stratégique...

Il faut dire que l’ordre de bataille de la Bourse casablancaise était attendu depuis longtemps par les opérateurs après les promesses de modernisation de l’infrastructure du marché. Le président du conseil d’administration et le DG de la place des valeurs mobilières ont donc exposé les principales orientations de cette feuille de route qui devra s’articuler autour de trois axes.

Le premier concerne la construction d’une infrastructure de marché intégrée, solide et pérenne, capable de traiter les différents instruments financiers, comptant ou à terme, et de dénouer les opérations dans les meilleures conditions de coût et de sécurité.

Une fois l’infrastructure mise en place, il s’agira de s’assurer qu’elle contribue de manière efficace au financement de l’économie nationale à travers la stimulation de l’offre de papier, l’enrichissement des services et expertises visant à mobiliser davantage les investisseurs locaux et internationaux et le développement de la liquidité du marché.

Le dernier axe se concentrera finalement sur le “rayonnement régional” de la Bourse grâce à l’amélioration de sa connectivité avec les marchés financiers internationaux et les places financières africaines (African Exchange Linkage Project), le développement de partenariat avec des bourses africaines (BRVM, Tunisie…) et le déploiement de ses services et expertises auprès de ses partenaires africains. À noter que la Bourse détaillera sa feuille de route lors d’une conférence de presse prévue demain 21 mars.

... et trois groupes de travail pour plus d’efficacité

Les débats ont ensuite porté sur plusieurs thématiques d’actualité stratégiques pour le développement de la place telles la nécessité de la coordination des actions des acteurs, la réponse aux attentes de l’entreprise marocaine et particulièrement des TPME et startups en termes de financements appropriés et la compétitivité de la place en termes de facilité, de coût d’accès et de liquidité du marché.

Mohamed Boussaid a annoncé en ce sens la création de trois groupes de travail. La cellule “stratégie de développement du marché” s’attèlera ainsi à la tâche de la préparation d’une plateforme pour la convergence des stratégies des différents acteurs du marché sous la supervision de la Direction du Trésor et des Finances extérieures. Le groupe “dette privée”, présidé par l’AMMC, se penchera sur la situation du marché et les moyens et mesures à mettre en place pour sa relance tandis que la question des fonds sera confiée au groupe “financement des TPME et des startups”, présidé par Bank Al-Maghrib (BAM).

Pour rappel, et comme stipulé dans le texte de loi, plusieurs responsables et représentants du secteur bancaire et financier marocain ont assisté à la réunion du CMC en tant que membres, notamment le directeur général de BAM, la présidente de l’AMMC, le président de l’ACAPS, les présidents-directeurs généraux d’Attijariwafa Bank et de la Banque centrale populaire, le directeur général de la CDG, le directeur général de l’Office des changes, le président de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance ainsi que des représentants de BMCE Bank, de Casablanca Finance City Authority, de Maroclear et de l’AMMC.

LIRE AUSSI: