MAROC
07/05/2019 18h:03 CET

Boulif annonce un nouveau cahier des charges pour le transport des ouvriers agricoles

Suite aux accidents meurtriers qui ont fait une dizaine de morts au mois d'avril.

Najib Boulif/Facebook

TRANSPORT - Les associations avaient appelé le gouvernement à assumer sa responsabilité dans les accidents meurtriers dont sont victimes, en majorité, des ouvrières agricoles. Le dernier en date survenu le 30 avril dans le quartier d’Anza à Agadir a fait 2 morts et 26 blessés, dont 4 grièvement. Aujourd’hui, le gouvernement semble donner suite à cet appel par la voix du secrétaire d’Etat chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif. En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers, ce mardi 7 mai, il a annoncé qu’un nouveau cahier des charges sera élaboré pour “mettre un terme” aux accidents survenant dans le périmètre rural.

Relayé par le site web de son parti PJD.ma, Boulif a précisé que ce type “de transport relève du cahier des charges du transport du personnel pour compte d’autrui”. Et de souligner que ce dernier “interdit la sous-traitance dans la gestion pour ce transport et impose un contrat engageant l’employeur et le transporteur”. Ce qui n’est pas le cas à l’évidence, puisque l’absence des consignes de sécurité (état et type de véhicule) a été pointée du doigt à chaque accident par les associations.

Pour Boulif, ce sont l’excès de vitesse, le non respect du code de la route, et l’absence de contrats entre sociétés/employeurs (usines ou fermes agricoles) et transporteurs qui ont été à l’origine des tragédies routières survenues récemment.

Tous les intervenants seront mobilisés. Le secrétaire d’Etat a indiqué qu’au début de ce mois, une réunion a été tenue avec les départements ministériels concernés, à savoir l’Agriculture et le Travail. Les deux parties ainsi que celle chargée du contrôle routier contribueront auprès du département du transport à l’élaboration du nouveau cahier des charges. Ce dernier devra concerner “toutes les opérations de transport dans le domaine agricole”, s’engage Boulif.