MAROC
18/02/2019 10h:51 CET

Botola: Agacé par l'arbitrage, le FUS saisit la Direction Nationale de l’Arbitrage

Dans un communiqué, le club détaille les motifs de cette plainte.

mosaiquefm
Walid Regragui, entraîneur du Fath Union Sport (FUS).

BOTOLA - Le Fath Union Sport de Rabat ne se remet décidément pas de sa défaite (0-1) lors de la 18e journée de la Botola face au Wydad de Casablanca hier, dimanche 17 février, au Complexe Moulay Abdellah de Rabat. Le club a publié sur son site officiel un communiqué dans lequel il détaille les motifs de sa plainte et recense les erreurs d’arbitrage durant cette rencontre.

Dans le communiqué, le club affirme sa décision de saisir la Commission centrale de l’arbitrage ainsi que la Direction nationale de l’arbitrage afin d’obtenir des réponses à quelques questions dont des explications par le premier juge assistant pour le but qu’il a déclaré hors-jeu à la 5e minute de la rencontre, privant le FUS d’un but.

Le club rbati veut aussi comprendre pourquoi l’arbitre, à la 35ème minute et 55 secondes, n’a pas sifflé penalty après une interruption du joueur Yahya Jabrane d’une action en marchant sur le pied de Zakaria Azoud “sous les yeux de l’arbitre”. “Quelles sont les explications avancées par l’arbitre du centre pour justifier le penalty non sifflé à la 55ème minute pour une faute sur Skouma dans la surface de réparation?”, poursuit le club. 

Et ce n’est pas tout, puisque le club cherche aussi à comprendre les motivations “du premier juge assistant qui a pénétré sur le terrain et a réclamé (et obtenu) un penalty pour le WAC”, à la 77ème minute, “alors que l’arbitre de centre avait clairement indiqué aux acteurs de continuer à jouer suite à un contact bras collé de Mehdi El Bassel avec le ballon dans la surface de réparation”.

Le FUS tente de tempérer son propos en précisant que “si la réponse de la DNA considère que le trio arbitral a parfaitement rempli sa mission, le FUS s’inclinera et respectera la décision des instances”, avant d’ajouter: “Mais s’il est avéré que l’une ou l’autre des décisions arbitrales suscitées est erronée, cela voudra dire que le trio arbitral a négativement influé sur le résultat du match et qu’il est en état de récidive”.

Le club entraîné par Walid Regragui rappelle que ce “même trio avait déjà été longuement suspendu suite à son arbitrage catastrophique lors du match HUSA-FUS du 10/12/2017”.

Les dirigeants fussistes ont affirmé que si après enquête, l’arbitrage s’avère erroné, le club “exigera des sanctions exemplaires et publiées, conformément à ce qui a été annoncé à Skhirat par monsieur le Président de la FRMF, le 14 février lors de la rencontre avec les arbitres”.

Lors de cette réunion tenue le jeudi 14 février à Skhirat, le président de la FRMF Fouzi Lakjaa avait annoncé que la technique de l’assistance vidéo (VAR) fera son entrée en Botola Pro dès la saison prochaine, afin de mettre fin aux polémiques liées à l’arbitrage. “Ceux qui n’accéderont pas à la technique d’assistance vidéo dès la saison prochaine, qu’ils soient responsables ou arbitres, seront dépassés”, avait-il déclaré.