MAROC
23/07/2019 13h:15 CET

Élu chef du parti conservateur, Boris Johnson devient le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni

Le "Brexiter" va succéder à Theresa May.

ASSOCIATED PRESS

INTERNATIONAL - L’ex-ministre des Affaires étrangères britannique, Boris Johnson, a été élu, mardi, chef du parti conservateur au pouvoir, une élection qui permettra au fervent Brexiter de succéder à Theresa May au 10 Downing Street en tant que Premier ministre du Royaume-Uni.

Johnson a obtenu 92.153 voix sur un total de 159.000 votes des membres du parti, contre 46.656 voix pour son rival Jeremy Hunt. Il devient, ainsi, chef des Tories et obtiendra les clés de Downing Street mercredi après-midi après une visite à la Reine Elizabeth II.

Avant l’annonce des résultats, l’ex-maire de Londres, 55 ans, a été donné largement gagnant face à l’actuel chef de la diplomatie britannique. Sur Twitter, Boris Johnson a tenu à remercier ses électeurs:

“Merci à tous pour l’incroyable honneur que vous m’avez fait. Le temps de la campagne est terminé et le temps du travail commence pour unir notre pays et notre parti, organiser le Brexit et vaincre Corbyn. Je vais travailler d’arrache-pied pour récompenser votre confiance”

Boris Johnson est né en 1964 à New York. Il a occupé le poste de secrétaire d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth de 2016 à 2018. 

Après des études supérieures en lettres classiques et en philosophie, il s’est fait connaître comme journaliste dans de grands quotidiens britanniques. Il est élu à la Chambres des communes lors des élections de 2001 dans la circonscription de Henley et réélu en 2005.

Il gagne les élections municipales de 2008 à Londres face au maire sortant, le travailliste Ken Livingstone, puis celles de 2012, également face à celui-ci. 

Après avoir quitté le Parlement à la suite de son élection comme maire, il redevient député britannique en 2015 en se faisant élire dans la circonscription d’Uxbridge et South Ruislip, dans le Grand Londres. 

En 2016, après avoir été le porte-parole du camp favorable à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), il est nommé secrétaire d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth au sein du gouvernement de Theresa May. Deux ans plus tard, en désaccord avec la Première ministre sortante sur la gestion du dossier du Brexit, il démissionne du gouvernement.

L’élection de Boris Johnson intervient dans un contexte mouvementé au Royaume-Uni, marqué notamment par la sortie prévue du pays de l’UE d’ici fin octobre et la crise diplomatique avec l’Iran.