MAROC
04/08/2018 11h:57 CET

Booba et Kaaris placés en détention provisoire après leur bagarre à l'aéroport d'Orly

Le procès a été renvoyé au 6 septembre.

DOMINIQUE FAGET via Getty Images

JUSTICE - Les deux stars du rap français, Booba et Kaaris, principaux protagonistes d’une rixe spectaculaire mercredi 1er août en plein aéroport parisien d’Orly, ont été placés en détention provisoire dans la nuit de vendredi à samedi.

Le tribunal de Créteil, dans la banlieue parisienne, a ordonné le placement des deux rappeurs ainsi que neuf autres membres de leurs équipes respectives en détention provisoire en attendant leur procès, qui a été renvoyé au 6 septembre prochain.

Le président du tribunal a justifié sa décision par “l’animosité persistante entre les deux groupes”, le risque de nouvelles altercations et la nécessité de protéger “l’ensemble des personnes”.

Les deux rappeurs, Booba (41 ans) et Kaaris (38 ans), connus pour leur inimitié, avaient été placés en garde à vue dès mercredi, jour de la rixe à l’aéroport d’Orly d’où ils s’apprêtaient à se rendre à Barcelone pour des concerts différents.

Une bataille générale avait alors éclaté entre eux à laquelle se sont associés des membres de leurs clans respectifs, provoquant la fermeture d’un hall de l’aéroport et plusieurs retards de vols. Les images de la rixe ont largement été relayées par les médias et les réseaux sociaux. 

Les prévenus, dont la garde à vue avait été prolongée jeudi, risquent jusqu’à sept ans de prison et 100.000 euros d’amende. 

Trois plaintes ont été déposées à leur encontre par Aéroports de Paris (ADP) pour “trouble à l’ordre public” avec préjudice d’image et financier et “mise en danger de la vie d’autrui”, par le gérant d’un magasin de Duty free où la bataille s’est déplacée, pour “dégradation, violence en bande et vol” et par la compagnie aérienne française Air France.