TUNISIE
11/09/2019 20h:40 CET

Bochra Bel Haj Hmida tacle Hafedh Caid Essebsi: "Tu as trahi ton père"

La députée ne mâche pas ses mots contre le directeur exécutif de Nidaa Tounes dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

La députée et ancienne membre du parti Nidaa Tounes, Bochra Bel Haj Hmida a publié, mercredi, une vidéo au sein de laquelle elle s’adresse à Hafedh Caid Essebsi, directeur exécutif de Nidaa Tounes et fils du président défunt Béji Caid Essebsi. 

“Quand j’entends que tu vas obtenir l’asile politique en France et que tu n’a pas besoin de cette demande puisque tu as la résidence permanente au Qatar (...) Je me dis que tu es en train de nous préparer un nouveau tour, comme tu l’as fait du début à la fin à Nidaa Tounes. Tu as fatigué les Tunisiens, tu as aussi beaucoup fatigué ton père” affirme la députée avant de poursuivre: “Ils (NDLR: son entourage) t’ont fait croire que tu étais un leader, et depuis ce jour nous n’avons rien vu de bon ni pour nous, ni pour Nidaa, ni pour Béji Caid Essebsi”.

“Tu as été injuste avec nous, tu nous a viré du parti, tu n’as pas accepté les résultats des élections internes du parti. C’est toi qui a tout fait pour destituer Habib Essid -alors que nous n’étions pas convaincu- parce qu’il a pris position pour que tu ne gouvernes pas. C’est toi aussi Hafedh, qui a voulu faire destituer Youssef Chahed, mais cette fois là on t’a dit stop” décrit-elle avant de lui lancer un appel: “Je voudrais qu’une fois dans ta vie, tu fasses quelque chose pour la Tunisie. Tu as fais beaucoup d’erreurs ces temps-ci” dit-elle citant notamment la diffusion d’une photo qu’elle juge dégradante de Béji Caid Essebsi, fatigué, face à l’amendement de la loi électorale diffusé sur El Hiwar Ettounsi..

Quand Béji a dit qu’il n’allait pas se représenter, pour toi il fallait qu’il se représente même s’il devait finir comme Bouteflika”

 

Pour Bochra Bel Haj Hmida, le principal problème de Hafedh Caid Essebsi est sa soif de pouvoir, mais “le pire dans tout ça, c’est que les gens t’ont utilisé et continuent de le faire” affirme-t-elle.

“Ces gens qui t’entourent, qui se sont enrichis en 3 ans et ont mis le pays dans un sale état, t’ont trahi pour leurs intérêts personnels. D’ailleurs, une partie de ces gens s’est présentée pour obtenir à nouveau l’immunité parlementaire” lance la député avant d’affirmer que même Béji Caid Essebsi ne voulais de son fils comme héritier politique.

“Béji m’a un jour appelé pour me demander de revenir au parti (...) Il m’a rassuré et m’a dit que le Congrès ne laissera place qu’à des gens honnêtes. J’ai alors eu la conviction que Béji ne voulais pas que tu sois son héritier. Mais toi, tu le voulais absolument. Cette idée t’as été mise en tête par ceux qui t’entourent” continue-t-elle.

Pour elle, Hafedh Caid Essebsi a trahi son père: “Je n’ai jamais trahi Béji et personne ne l’a trahi. Tu es le seul à l’avoir fait, parce que tu n’a jamais réfléchi à comment tu pouvais aider le pays, t’aider toi même et aider ton père”.

“Je ne te demande qu’une seule chose: Calme-toi un peu, repose-toi (...) Ne fais plus de mal à ce pays, ne te met pas avec ceux qui veulent appliquer la politique de la terre brûlée” l’appelle-t-elle affirmant ne pas avoir peur des menaces qu’elle reçoit de la part des gens qui sont dans l’entourage de Hafedh Caid Essebi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.