TUNISIE
31/07/2018 15h:35 CET | Actualisé 31/07/2018 15h:36 CET

Bloqué au large de Zarzis depuis deux semaines: Le Sarost 5 avec à son bord 40 migrants va enfin accoster

Les 40 migrants seront transférés au centre d’accueil du Croissant Rouge de Médenine

SOPA Images via Getty Images

“Pour des raisons humanitaires, nous allons accueillir les 40 migrants”, a annoncé le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, samedi 28 juillet.

Bloqué depuis deux semaines au large de Zarzis, le Sarost 5, remorqueur appartenant à une société tunisienne, va enfin pouvoir accoster. 

Le Sarost 5 avait secouru, il y a plus de 15 jours, 40 migrants perdus en mer. Leur bateau pneumatique était tombé en panne et s’est perdu, pas loin des côtes tunisiennes. 

Les 40 migrants originaires d’Egypte et d’Afrique subsaharienne, dont deux femmes enceintes, étaient partis de Libye dans l’espoir d’atteindre l’Europe, au bord d’une embarcation pneumatique. 

 

Le bateau Sarost 5, qui assurait alors une mission d’approvisionnement pour une plateforme gazière est arrivé le 16 juillet au port de Zarzis, avec les 40 rescapés à bord, mais les autorités tunisiennes avaient refusé de les faire entrer, avaient affirmé des ONG tunisiennes.

C’est d’autant plus une perte économique pour la société dont le remorqueur et l’équipe sont restés immobilisés pour plus de 15 jours, attendant la permission d’accoster, a assuré Mongi Slim, Président du Croissant Rouge Tunisien à Médenine, au HuffPost Tunisie.

Les autorités tunisiennes avaient justifié ce refus par le fait d’être en négociation pour prendre la décision d’accueillir ou non le navire.

Malgré un appel à la France, à l’Italie et à Malte pour les accueillir, ces derniers ont refusé en arguant qu’ils étaient plus proches des ports tunisiens. 

“Ils seront transférés au centre d’accueil de Médenine”

Dans un communiqué, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a salué la décision du gouvernement tunisien d’accueillir les 40 migrants.

Le Représentant du HCR en Tunisie, Mazen Abushanab, a déclaré soutenir cette honorable décision prise par les autorités tunisiennes “Ce n’est pas la première fois que la Tunisie porte secours aux migrants et aux réfugiés face aux dangers de la mer”, lit-on dans le communiqué.  

Aujourd’hui, 31 juillet, le Croissant Rouge Tunisien leur rend une dernière visite, après les avoir appuyé durant les deux semaines.

“Sur le plan humanitaire, le Croissant Rouge a pris les mesures nécessaires pour leur apporter l’assistance médicale”, déclare Mongi Slim, au HuffPost Tunisie. “Nous avons fait des visites médicales sur place, nous leur avons apporté nourriture et vêtements. La situation sanitaire s’est beaucoup améliorée par rapport aux premiers jours. Il y a eu des cas de gale, des problèmes d’hygiènes, etc. Maintenant, ils se portent mieux”. 

Selon Mongi Slim, les 40 migrants seront transférés au centre d’accueil du Croissant Rouge de Médenine  demain, le 1er aout 2018.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.