ALGÉRIE
03/09/2018 17h:41 CET

Blida: les derniers cas de choléra quitteront l'hôpital dans trois jours

NurPhoto via Getty Images

Les huit derniers cas atteints du choléra, admis au niveau de l’hôpital des maladies infectieuses de Boufarik (Blida) quitteront cet établissement dans les trois prochains jours, après leur rétablissement définitif, a-t-on appris, lundi, du directeur de la santé de la wilaya, Mohamed Djemai.

“Seuls huit cas d’atteintes sont actuellement en prises en charge au niveau de l’hôpital de Boufarik”, a indiqué à l’APS M. Djemai, assurant qu’ils quitteront cet établissement “dans les trois prochains jours, après leur rétablissement définitif”, ajoutant que “deux cas parmi eux ont quitté l’hôpital dans la matinée d’aujourd’hui”.

Depuis l’apparition de cette épidémie, l’hôpital de Boufarik a accueilli 201 cas suspectés d’atteintes dont les analyses en laboratoire ont confirmé 70 cas d’atteintes par le choléra , ayant tous bénéficié du traitement nécessaire, au niveau du dit établissement hospitalier, a, pour sa part, révélé le wali de Blida, Mustapha Layadhi.

Les quatre cas d’intoxication aigue signalés, dernièrement, dans la commune de Bouinane (Est de Blida) sont dus à la consommation, par les personnes concernées, d’un repas au niveau de l’un des restaurants de cette ville , à propos duquel une décision de fermeture a été ordonnée, en plus de l’ouverture d’une enquête, a fait savoir le wali.

Au titre des mesures entreprises pour endiguer cette maladie, le chef de l’exécutif a, par ailleurs, instruit de l’organisation d’une campagne pour l’éradication des chiens et des chats errants, constituant selon lui, un “danger pour la santé publique”, outre la poursuite des actions de nettoyage, notamment au niveau des établissements éducatifs, aux fins de préserver la sante des élèves.

Dans son allocution à l’occasion d’une rencontre ayant réuni, dimanche, les membres de la Commission nationale de lutte contre les maladies à transmission hydrique (MTH), avec les autorités de la wilaya, des élus locaux et les bureaux d’hygiène de Blida, le wali Mustapha Layadhi avait assuré que la “situation est stabilisée et maitrisée”, signalant une baisse constante dans les cas d’atteinte, qui sont pris en charge, au moment où les cas suspects sont libérés immédiatement après confirmation de leur bon état de santé après analyses.

Un constat confirmé par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, qui affirme dans son dernier bilan sur cette épidémie que “le nombre de cas de choléra suspects hospitalisés a diminué sensiblement durant ces derniers jours”, et que l’épidémie est actuellement “circonscrite dans la seule wilaya de Blida”, est-il ajouté.

 
Loading...