TUNISIE
22/10/2018 18h:56 CET | Actualisé 24/10/2018 14h:18 CET

"Black is Beautiful": Quand Kafichanta célèbre la loi contre le racisme (VIDÉOS)

Les gérants ont organisé la soirée pour célébrer la nouvelle loi contre les discriminations raciales adoptée il y a un peu plus d’une semaine.

Sous le signe “Black is Beautiful”, la soirée du samedi 20 octobre au nouveau bar de Gammarth “Kafichanta” s’est déroulée dans une ambiance aux couleurs et aux sons africains.

Les gérants ont organisé la soirée pour célébrer la nouvelle loi contre les discriminations raciales, adoptée il y a un peu plus d’une semaine, et ainsi, promouvoir le patrimoine artistique et culturel, tunisien et africain, et ce avec la présence de nombreuses personnalités politiques et de la société civile à l’initiative de cette loi.

Le public a pu fêter la diversité et savourer la musique aux rythmes africains avec divers artistes: Khaoula Tawes, Aff Andy, Bellahsan Mihoub, Mama Africa et Feel Fly, qui représentent parfaitement la richesse culturelle de l’Afrique et de la Tunisie.

Kafichanta est un music-hall, indique Mahmoud El May, homme d’affaires, constituant l’une des personnes derrière ce concept: “On met en place des soirées roots, pour promouvoir la culture de chaque région. Cette fois, on a voulu fêter la diversité avec cette soirée africo-tunisienne”, s’est-il exprimé. 

Quant aux discriminations raciales, ce dernier estime que la loi, récemment adoptée par l’Assemblée des représentants du peuple, saura corriger les erreurs du passé et contribuera à un avenir plus tolérant: “Le racisme ici est inconscient, les gens ne veulent pas l’admettre. Mais il faut reconnaître nos erreurs et les corriger. L’application de cette loi permettra de changer les choses petit à petit”, a-t-il estimé.

Le 09 octobre dernier, l’Assemblée des représentants du peuple a adopté la loi portant sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale avec 125 voix pour, 05 abstentions et une voix contre, prévoyant des sanctions contre les personnes physiques et contre les personnes morales coupables de discrimination raciale.

Un pas historique qui “rend justice” aux personnes noires en Tunisie avait estimé la députée Jamila Ksiksi au HuffPost Tunisie.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.