MAROC
23/11/2018 10h:10 CET

Blac Chyna critiquée à cause d'une crème blanchissante

Ce genre de produits dont Blac Chyna fait la promotion ne sont pas sans danger pour la peau.

BEAUTÉ - Une initiative qui ne passe pas. À qui la doit-on? Blac Chyna, une entrepreneuse américaine connue dans le secteur des cosmétiques. C’est sur son compte Instagram que tout a démarré, après qu’elle a annoncé, ce mardi 20 novembre, sa venue à Lagos, au Nigeria, pour le lancement d’une nouvelle crème hydratante élaborée par ses soins.

GOR via Getty Images

Le hic, c’est qu’il ne s’agit pas d’une crème hydratante quelconque. Si l’on en croit la description du produit, mis en vente pour 250 dollars (soit près de 220 euros) sur le site de la boutique nigériane qui en fait la promotion, celui-ci aurait pour effet de réduire l’apparition de taches foncées, un phénomène qui se manifeste lorsque la mélanine est produite en grande quantité au niveau de certaines zones cutanées.

Comme le suggère cet article du magazine Allure, la crème prétend éclaircir la peau, sans la décolorer. Une fonction blanchissante, donc, très mal reçue de manière générale, au regard de la situation au Nigeria. Ce pays d’Afrique de l’Ouest est le premier consommateur de crèmes blanchissantes, d’après des statistiques de l’OMS.

Sur les réseaux sociaux, les critiques fusent. Les internautes sont en colère contre Blac Chyna. Ils n’en reviennent pas qu’elle puisse commercialiser un tel produit.

La raison de leur colère est légitime. Premièrement, ce genre de produits blanchissants sont nocifs pour la santé. Ils sont composés d’hydroquinone, une substance toxique pour la peau, interdite dans certains pays comme la France mais qui, dans les faits, continue d’être employée dans la composition de certains produits.

Parmi les conséquences liées à son emploi, on trouve notamment un risque de vieillissement prématuré de la peau, une sensibilité accrue aux rayons du soleil et même des affections cutanées, comme une dépigmentation de la peau, réversible ou non.

Colorisme

Enfin, les internautes alertent sur un autre problème. Le produit dont fait la promotion Blac Chyna continue d’alimenter un phénomène que l’on appelle le colorisme, une discrimination subie par les personnes noires à la carnation foncée. La commercialisation d’une telle crème blanchissante entretient l’idée selon laquelle avoir une peau claire est mieux valorisée.

Face aux critiques, la jeune femme a préféré bloquer les commentaires sous sa photo. Malgré tout, si l’on en croit ses dernières publications, Blac Chyna compte bel et bien se rendre à Lagos, ce dimanche 25 novembre, pour assurer coûte que coûte la promotion de sa crème.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.