ALGÉRIE
09/12/2015 13h:04 CET | Actualisé 09/12/2015 13h:04 CET

Biskra : le petit Mouataz enlevé puis retrouvé sain et sauf a été séquestré dans un domicile

DR

Le petit Mouataz Telli, retrouvé sain et sauf il y a deux jours près de la gare routière de Tolga, a été séquestré durant une partie

de la journée de lundi par un couple dans un appartement, a indiqué mercredi 9 décembre le procureur de la République auprès du tribunal de Tolga (Biskra).

L’enfant âgé de 6 ans, résidant à Tolga, était séquestré par ce couple qui avait exigé de sa famille le paiement d’une rançon de 20 millions de dinars contre sa libération, menaçant de le tuer en cas de refus, a précisé le procureur de la République dans un point de presse.

Il a expliqué que le resserrement de l’étau autour du couple au moyen, notamment, du blocage des issues de la ville, a contraint les ravisseurs à relâcher le petit Mouataz, lundi soir vers 18 heures près de la gare routière où il a été retrouvé.

Exploitant les informations fournies par l’enfant en présence de son tuteur légal, en l’occurrence son père, un mandat a été établi pour la perquisition du domicile où l’écolier avait été séquestré, permettant l’arrestation, "en présence du procureur" des deux auteurs présumés, a également indiqué le conférencier.

Les services de la police judiciaire poursuivent l’enquête pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, a encore fait savoir le procureur de la République, avant de révéler que la femme du couple en question est "une proche" de la famille de Mouataz.

Il a également rappelé que l’article 293 bis du code pénal prévoit que quiconque, par violence, fraude ou tout autre moyen, enlève une personne mineure pour demander une rançon, est puni de la réclusion criminelle à perpétuité.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.