MAROC
27/01/2019 09h:35 CET | Actualisé 27/01/2019 10h:17 CET

Bilal Hassani représentera la France à l'Eurovision

L'artiste d'origine marocaine s'est qualifié grâce au vote du public.

Bilal Hassani/witter
Demi-finale
Twitter
Twit

MUSIQUE - Ce samedi 26 janvier, Bilal Hassani a comblé le public, qui le lui a bien rendu. Par son vote, ce dernier lui a permis de remporter la finale de Destination Eurovision en direct sur France 2, et de gagner son ticket pour représenter la France lors de la prochaine édition de l’Eurovision avec sa chanson “Roi”.

L’artiste d’origine marocaine était le grand favori de la compétition. Et c’est grâce à ceux qui le soutiennent qu’il a tiré son épingle du jeu. Les 10 jurés internationaux ne l’avaient placé qu’en 5ème position sur les 8 candidats sélectionnés pour la finale, parmi lesquels figuraient des artistes français déjà reconnus du public, comme Emmanuel Moire connu depuis la comédie musicale Le Roi Soleil ou encore Chimène Badi, qui a déjà fait ses preuves dans la chanson française.

Alors que le jury avait offert seulement 50 points à Bilal Hassani, les téléspectateurs, eux, lui ont attribué 150 points pour le hisser en haut du classement. “Merci à tous d’avoir voté pour Roi, pour Moi, pour nous”, a-t-il salué sur son compte Twitter à la suite des résultats.

Chaque candidat a pu présenter son titre et la reprise d’une chanson connue de l’Eurovision. Bilal Hassani a choisi d’interpréter “Fuego”, de la chanteuse Eleni Foureira. L’an dernier, le titre avait été classé à la seconde place de l’Eurovision. Pendant son premier passage, le soutien du public se faisait déjà sentir. Juste après, le jeune artiste de 19 ans a repris son titre “Roi” au micro de cette finale. 

Cette chanson, qui cumule déjà plus de 5 millions de vues sur YouTube a été écrite par Madame Monsieur, le duo qui représentait la France à la dernière édition et qui avait marqué les esprits avec sa chanson “Mercy”, hommage à une petite migrante née sur l’Aquarius. 

Il racontait sa “passion ultime pour l’Eurovision”, son rêve deviendra réalité le 18 mai prochain à Tel Aviv pour la 64ème édition de la compétition. En plus de ça, Bilal Hassani apporte un véritable message de tolérance avec son titre “Roi”, hymne à l’acceptation de soi et message positif d’indifférence face aux insultes et critiques. Critiques que ce jeune au look décalé a dû endurer toute sa vie. En novembre dernier, il était même victime d’une campagne de cyber-harcèlement après une reprise du titre “Djadja” de la chanteuse Aya Nakamura.

“Ma différence, c’est que beaucoup de gens me critiquent, me disent des choses abominables et essaient de me rabaisser, mais je garde la tête haute, et je passe outre car je préfère rester dans le positif”, confie-t-il dans le clip de sa chanson. Aujourd’hui, cette différence l’a hissé en haut du podium.

“Si aujourd’hui, il se moque de ceux qui doutaient du potentiel d’un ‘Arabe avec une perruque’, il doit faire avec une violente campagne de haine sur les réseaux sociaux”, rapportent nos confrères du HuffPost France, qui souligne l’engagement commun du collectif Urgence Homophobie et de Stop Homophobie pour attaquer en justice “chaque personne qui a insulté, discriminé ou menacé” en ligne le jeune chanteur.

Sur Twitter également, le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, également d’origine marocaine, a salué dans un tweet une “très belle chanson pour gagner et pour trouver la force en soi d’avancer”.