TUNISIE
18/02/2016 11h:00 CET | Actualisé 19/02/2016 05h:06 CET

Les bijoux tunisiens et maghrébins à l'honneur à l'Institut du monde arabe

Institut du Monde Arabe

Depuis le 11 février et jusqu'au 28 août prochain, les bijoux traditionnels tunisiens et maghrébins ornent l'Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris.

D'or ou d'argent, portés lors de mariages ou au quotidien, ces pièces arabes, amazighes ou juives montrent la richesse du patrimoine artisanal de la Tunisie, du Maroc et d'Algérie.

Elles couvrent, selon l'IMA, une période allant de la seconde moitié du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle. Bijoux de fête comme du quotidien, ils dévoilent l’inventivité et le savoir-faire des artisans ou des particuliers qui les ont façonnés".

L'exposition intitulée "Trésors à porter. Bijoux et parures du Maghreb", offre aux regards des visiteurs l'habilité des orfèvres tunisiens et maghrébins en la matière, mais aussi un pan de l'histoire de la région, certains bijoux datant du 19eme siècle.

Du "Kholkhal" à la "Khella" en passant par les habits traditionnels des mariages tunisiens comme le "hrem nfasi" de Mahdia, l'Institut du Monde Arabe de Paris remet au goût du jour des traditions remontant à de nombreux siècles.

"Ornements de tête, temporaux, boucles d’oreille, colliers, fibules, bracelets et anneaux de chevilles qui revêtent une fonction utilitaire, ornementale mais aussi protectrice. La variété de leurs formes, de leurs décors et de leurs techniques témoigne de la diversité des peuples et de l’identité des régions qui constituent le monde arabe d’aujourd’hui", peut-on encore lire sur le site de l'IMA.

Galerie photo Habits traditionnels tunisiens Voyez les images
LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.