MAGHREB
19/07/2013 09h:44 CET

Biens confisqués au clan Ben Ali: Des recettes en deça des objectifs

confiscation.tn

Lors d’un séminaire sur l’évaluation de la gestion des biens confisqués organisé jeudi 18 juillet à Tunis, Nabil Abdelatif, président du conseil national de l’Ordre des experts comptables de Tunisie, a considéré que:

“Les recettes de la cession des biens confisqués demeurent en deçà des résultats escomptés et auraient pu donner un meilleur rendement si certaines opérations de cession étaient moins précipitées”. rapporte l'agence TAP.

Des biens confisqués à 114 personnes du clan Ben Ali concernés par le décrêt-loi n°13 du 14 mars 2011, ont fait l’objet d’une "Foire des biens confisqués", à l’espace Cléôpatre à Gammarth. Inaugurée le 22 décembre par l’ancien Premier ministre Hamadi Jebali, accompagné d’une délégation ministérielle, la Foire était ouverte pendant deux mois.

Voitures de luxe ((Maybach,Porsche, Lamborghini, Aston Martin, Rolls Royce, etc.), bijoux de grande valeur, meubles en or massif, tableaux d’art, 42 000 articles au total ont été recensés et répertoriés pour être exposés et vendus à la Foire des biens confisqués. En mars 2013, on annonce un bilan bien en deça des objectifs escomptés: 1 million de dinars.

Sur son site web, le ministère des Finances publie la liste des société confisquées:

Le ministère des Finances publie également la liste des biens fonciers confisqués et diffuse des appels d’offre pour vente de 4 lots de terrains ainsi qu'un "appel à manifestation d'intérêt" pour la cession d’un bloc d’actions de la société STAFIM concessionnaire Automobile de Peugeot en Tunisie.

Jeudi 18 juillet, Slim Besbes, conseiller du chef du gouvernement, a annoncé que des entreprises confisquées dans le secteur du transport, seront mises en vente prochainement, outre l’examen de la possibilité de cession de certains biens fonciers confisqués, rapporte l'agence TAP.

“d’ici la fin 2013, l’Etat mobilisera une enveloppe de 600 millions de dinars constituant le reliquat du programme de cession de 2012, outre la mobilisation d’autres ressources grâce au programme de cession des biens confisqués au titre de l’année 2013.” selon la TAP

Selon M. Besbes l’argent spolié récupéré a été placé dans une caisse des fonds et des biens confisqués et restitués à l’Etat.