TUNISIE
03/01/2019 16h:16 CET

Bic France transfère une partie de sa production vers la Tunisie, les travailleurs entrent en grève

Direction Bizerte.

Bloomberg via Getty Images

Mécontentement sur le site de production des stylos du groupe français Bic, après que des salariés aient décidé d’enter en grève ce 3 janvier 2019, en protestation contre la décision de délocaliser une grande partie de la production de stylos en Tunisie et le transfert de leur atelier de production du fameux stylo 4 couleurs à quelque 478 kilomètres, à Marne La Vallée, rapportent nos confrères du HuffPost France.

La firme, qui s’est fixée comme objectif de recentrer son activité sur la production de stylos, briquets et rasoirs, avait cédé sa branche spécialisée dans les sports nautiques, Bic Sport, à la marque estonienne Tahe Outdoors.

Selon Jean-Louis Le Droguenne, délégué syndical, la firme aurait alors été contrainte de libérer ses locaux consacrés à la production de stylos, qui sont situés à Vannes, dans le Morbihan en Bretagne. Ces locaux seront ensuite repris par l’estonien Tahe Outdoors.

“Nous sommes en grève parce qu’on est mécontents de tout ce qui s’est passé. Nous assurons la production du stylo 4 couleurs, qui va être transférée à Marne La Vallée, alors que les crayons Vision et Velocity seront dorénavant produits en Tunisie. Cela va entraîner la suppression de 33 emplois” a déclaré Jean-Louis Le Droguenne au journal français Ouest France.

Selon lui, les premiers licenciements commenceront à la fin du mois d’avril.

Il explique que certains vont devoir assurer la production jusqu’à Juillet, ce qui s’annonce démotivant. Selon le délégué syndical, une demande de prime de motivation a été formulée, mais qui reste toujours sans suite.

“En plus de ça, Il fallait qu’on forme les Tunisiens” a-t-il ajouté.

 

Toujours selon le HuffPost France, la production, jusque là assurée à Vannes, sera transférée à 20% à Marne La Vallée, et à 80% à Bizerte, dans le nord de la Tunisie, où la marque s’était implantée depuis 2012.

Le groupe avait alors acquis 3 hectares, pour une enveloppe d’investissement de 12 millions d’euros, sur le moyen terme.

Actuellement sont produits à Bizerte les marqueurs, les feutres Visacolor et Décoralo, ainsi que les craies grasses.

Aucune information quant au nombre d’emplois générés par ce transfert n’a cependant été communiquée jusqu’à présent.

Malgré plusieurs tentatives, BMT Bic Manufacture Tunisie était injoignable.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.