ALGÉRIE
08/08/2019 21h:31 CET

Bensalah procède à un mouvement parmi les Présidents des Cours et nomme une présidente du Conseil d'Etat

Reuters

Le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah a procédé, jeudi à un mouvement, dans le corps de Magistrature ayant touché 35 présidents de Cours de justice, indique un communiqué de la Présidence de la République.

“Conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution, le chef de l’Etat a procédé, ce jour, a un mouvement dans le corps des Présidents des Cours de justice ayant touché 35 présidents de Cours de justice, portant les nominations de Mesdames et Messieurs:   

1- Benyamina Menouar, en qualité de président de la Cour d’Adrar.

2- Meliani Djilali, en qualité de président de la Cour de Chlef.

3- Boucherit Mokhtar, en qualité de président de la Cour d’Oum El Bouaghi.

4- Chebira Mohamed Salah, en qualité de président de la Cour de Batna.

5- Bensedira Mohamed, en qualité de président de la Cour de Biskra.

6- Mohamed El Djilali, en qualité de président de la Cour de Bechar.

7- Bensalem Abderezzak, en qualité de président de la Cour de Blida.

8- El Agoune Brahim, en qualité de président de la Cour de Bouira.

9- Bekhouche Malek, en qualité de président de la Cour de Tébessa.

10- Boukhersa Youcef, en qualité de président de la Cour de Tlemcen.

11- Allane Rachid, en qualité de président de la Cour de Tiaret.

12- Kari Smail, en qualité de président de la Cour de Tizi Ouzou.

13- Ben Abderrahmane Youcef, en qualité de président de la Cour de Djelfa.

14- Benchikh Abdelkhalek, en qualité de président de la Cour de Jijel.     

 15- Guerouabi Mohamed, en qualité de président de la Cour de Sétif.

16- Boukrouh Abdelhak, en qualité de président de la Cour de Saïda.

17- Hamdi Bacha Omar, en qualité de président de la Cour de Skikda.

18-  Benchahida Azzeddine, en qualité de président de la Cour de Sidi BelAbbes.

19- Filali Bensakrane, en qualité de président de la Cour de Annaba.

20- Besbassi Aïssa, en qualité de président de la Cour de Guelma.

21- Chergui Abdelkader, en qualité de président de la Cour de Medéa.

22- Maarouf Tayeb, en qualité de président de la Cour de Mostaghanem.

23- Mansour Ahmed, en qualité de président de la Cour de M’sila.

24- Mansour Abdelkader, en qualité de président de la Cour de Mascara.

25- Reggad Mohamed, en qualité de président de la Cour de Ouargla.

26- Antar Menouar, en qualité de président de la Cour d’Oran.

27- Lalaoui Meftah, en qualité de président de la Cour de Bordj BouArreridj.

28- Chalabi Moncef, en qualité de président de la Cour de Boumerdès.

29- Latrouche Cherif, en qualité de président de la Cour de Tissemsilt.

30- Ouezane Abdelhamid, en qualité de président de la Cour d’El Oued.

31- Bouderbala Mohamed, en qualité de président de la Cour de Tipasa.

32- Hocine Rabah, en qualité de président de la Cour de Mila.

33- Bouamrane Farida épouse Abderrahim, en qualité de présidente de la Cour de Aïn Defla.

34- Abderrezak Mohamed, en qualité de président de la Cour de Aïn Tmouchent.

35- Bâali Mohamed, président de la Cour de Ghardaïa.

Il a par ailleurs nommé, jeudi, Mme Farida Benyahia au poste de présidente du Conseil d’Etat, indique un communiqué de la Présidence de la République.

“Conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution, le chef de l’Etat a nommé, en ce jour, Mme Farida Benyahia, épouse Bouaroudj, au poste de présidente du conseil d’Etat”, précise le communiqué.

L’article 92 de la Constitution énonce les fonctions du Président de la République. Selon l’article 85, “le Président de la République est élu au suffrage universel, direct et secret”.

L’article 104 liste, en cas d’empêchement énoncé par l’article 102 et appliqué, les articles dont il ne peut être fait application. Il s’agit “des dispositions prévues aux alinéas 7 et 8 de l’article 91 et aux articles 93, 142, 147, 154, 155, 208, 210 et 211 de la Constitution”.