MAROC
05/11/2018 15h:59 CET

#Baraka: Un concours de BD pour illustrer les violences à l'égard des femmes

Une BD au service de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Stringer . / Reuters

SENSIBILISATION – Quand l’art se met au service d’une cause sociale. L’ONG Oxfam Maroc veut faire appel à la créativité des Marocains pour interpeller sur les violences faites aux femmes. Elle lance, jusqu’au 30 novembre, le concours de BD ”#Baraka”.

“Depuis le lancement de la campagne ‘Baraka, ensemble contre les violences’ en 2016, nous nous appuyons sur les outils culturels et artistiques. C’est un moyen de toucher les jeunes, qui s’y intéressent de plus en plus. Nous avons, par exemple, organisé deux spectacles de rue à Larache et à Casablanca sur le sujet”, explique Mohamed Dani, chargé de communication au sein d’Oxfam Maroc. Pour cette nouvelle action, l’ONG mise sur le support visuel que représente la BD, “c’est un bon moyen de faire passer les messages et les émotions”.

Le sujet des violences faites aux femmes est un sujet vaste. Les candidats seront donc orientés vers trois thématiques: la violence à l’égard des femmes et des filles sous toutes ses formes (psychologiques, verbales, physiques, sexuelles, économiques, patrimoniales et administratives), les stéréotypes, croyances, et attitudes qui “justifient” ces violences au Maroc et la loi 103-13 de lutte contre la violence à l’égard des femmes et des filles.

Comme toujours, l’ONG vise particulièrement les jeunes, acteurs importants dans cette lutte. Mais le concours est ouvert à tout le monde et à tous les styles (de la BD classique au roman graphique, en passant par le manga, les comics etc.). “Nous n’imposons pas un nombre de planches spécifique. Nous voulons laisser toute leur créativité aux artistes”, souligne Mohamed Dani. Seule condition: la BD devra être écrite en arabe (darija ou classique) ou en français.

Deux lauréats récompensés

A l’issue du concours, un jury composé de journalistes, caricaturistes et bédéistes locaux choisira deux lauréats selon les critères de la qualité de dessin, la qualité scénaristique, l’originalité et la prise en compte de la thématique. Ils se verront remettre, respectivement, un Wacom Cintiq 22HD Interactive Pen Display 21 et un Wacom Cintiq 13HD Numériseur avec écran.

“Les deux BD seront également exposées durant la Quinzaine de l’activisme. Nous allons aussi organiser un café-débat, afin que les lauréats puissent discuter de leur travail avec d’autres jeunes”, ajoute Mohamed Dani. Les travaux gagnants seront aussi publiés dans un livre BD qui servira à tous les supports de la campagne, “Baraka, ensemble contre les violences”, qui court jusqu’au moins 2019. “Ils représenteront un message fort”.

La loi 103-13, encore méconnue

Si Oxfam a déjà travaillé sur la loi de lutte contre la violence à l’égard des femmes et des filles, au travers de campagnes et de plaidoyers, celle-ci reste encore méconnue pour un grand nombre de Marocains. En plus de l’avoir intégrée dans son concours, l’ONG prévoit une journée de sensibilisation, ce 10 novembre à Rabat (à 15 heures sur la Marina).

“Nous proposerons un spectacle autour de la loi et des stands seront installés sur la Marina. Des juristes expliqueront le texte, car beaucoup de Marocains ne savent même pas que la loi a été promulguée. Nous sommes là, aussi, pour encourager les victimes à en parler”, conclut Mohamed Dani.