MAROC
04/12/2018 10h:26 CET

Ballon d'Or: Martin Solveig a demandé à Ada Hegerberg de twerker

Cette question pour le moins sexiste n'a pas du tout fait rire l'attaquante norvégienne de l'Olympique lyonnais, première femme à remporter la distinction.

Capture d'écran/ L'Equipe
La star norvégienne de l'Olympique lyonnais n'a pas du tout apprécié la question du DJ Martin Solveig.

FOOTBALL - Il aurait été difficile de faire pire. Ce lundi 3 décembre, Ada Hegerberg est devenue la première femme de l’Histoire à remporter le Ballon d’Or, la distinction de référence en football. Une récompense qui vient couronner une saison magnifique pour l’attaquante norvégienne.

Celle qui a notamment remporté trois Ligues des champions avec Lyon, avait déjà été élue joueuse de la saison en 2016 par l’UEFA. Elle a été élue par vote des journalistes, comme le Ballon d’Or masculin, qui est lui revenu au Croate Luka Modric. 

Sauf que cette remise de prix s’est accompagnée d’une réflexion au mieux malvenue, au pire totalement sexiste. Présent sur scène pour mettre l’ambiance, le DJ français Martin Solveig n’a effectivement rien trouvé de mieux à dire à la lauréate du jour que: “Est-ce que tu sais twerker?”

Une question que la joueuse de l’Olympique lyonnais n’a pas du tout apprécié, et qui laissé bouche bée Kylian Mbappé, tout juste sacré meilleur jeune de l’année et quatrième au classement du Ballon d’Or masculin.

Et comme l’attaquant français du Paris Saint-Germain, nombre d’internautes ont été choqués par la remarque de Martin Solveig, se désolant que la première remise d’un tel prix à une femme soit nécessairement accompagnée par un dérapage sexiste. Et pour cause: Martin Solveig n’a évidemment pas demandé à Mbappé ou à Modric s’ils savaient twerker...

Imaginez que vous êtes Ada Hegerberg et que vous gagnez le Ballon d’Or, la plus prestigieuse des récompenses individuelle en football féminin, et que cela se termine avec le maître de cérémonie qui vous demande de twerker. C’est répugnant.

Je ne peux pas croire que Martin Solveig ait demandé à la première femme Ballon d’Or de l’Histoire de son sport si elle savait twerker. Quelle honte de ternir ainsi un moment aussi symbolique que des jeunes filles et garçons vont regarder.

 

Je ne peux pas croire que la première vainqueur du Ballon d’Or féminin se soit vu demandé de twerker par un connard de DJ. Un pas en avant, deux pas en arrière.

Tu sais que tu es un être vulgaire et sexiste quand tu demande à la femme qui vient de remporter le Ballon d’Or de twerker.

Dans la même veine, la page Wikipedia de Martin Solveig a rapidement été mise à jour après la cérémonie, sans doute possible par un internaute agacé. “C’est aussi un sexiste époustouflant et bien chanceux de ne pas s’être fait frapper à coups de pieds dans les parties par Ada Hegeberg. Il est connu pour être un homme très salace après avoir demandé à une footballeuse de twerker sur scène pendant une remise de prix.”

Capture d'écran Wikipedia
La page Wikipédia en anglais de Martin Solveig, quelques minutes après la cérémonie de remise du Ballon d'Or.

Devant l’ampleur de la polémique, Martin Solveig a très rapidement publié une vidéo d’excuses sur les réseaux sociaux. “Les amis, je suis un peu étonné et abasourdi face à ce que je lis sur Internet. Je ne voulais bien sûr pas blesser qui que ce soit. Tout cela vient d’un décalage entre mon niveau d’anglais et mon niveau de connaissance de la culture anglo-saxonne, qui n’est visiblement pas suffisant puisque je ne voulais blesser personne et parce que je ne savais pas que cela pourrait être pris à ce point comme une attaque, en particulier si vous prenez la séquence dans son ensemble, où nous avons fini par danser ensemble sur du Frank Sinatra.”

Et de conclure: “C’était une blague, probablement mauvaise, et je voudrais m’excuser auprès de ceux que j’ai pu blesser. Je suis désolé.”

“Il est venu me voir après et il s’est excusé. Je n’ai pas vu la situation comme ça, comme les autres. On a dansé un peu, j’ai eu le Ballon d’Or, et c’est le plus important pour moi. Je n’ai pas trouvé cela sexiste”, a déclaré Ada Hegerberg en zone mixte, après la cérémonie.

Est-ce qu’on aurait demandé cela à un homme ? “Ca c’est une bonne question”, a-t-elle répondu, avant de plaider pour une meilleure reconnaissance du football féminin. “Ce sont aussi les hommes qui vont aider le foot féminin. Il faut de l’aide des gens les plus hauts placés dans le système, à la Fifa, à l’UEFA... Il y a encore du travail à faire”, a encore déclaré la buteuse norvégienne.