TUNISIE
16/04/2019 10h:44 CET | Actualisé 16/04/2019 10h:45 CET

Bac sport 2019: Le tifo qui égratigne Béji Caid Essebsi et Rached Ghannouchi

"Dans des urnes respectables leurs noms ont été déposés et dans des cartons misérables vous avez enterré notre avenir”

Chaque année, le bac sport est l’occasion pour les lycéens de réaliser leur fameuse “dakhla”, un tifo géant comme de coutume dans les stades de football, où les lycéens laissent exprimer leurs idées.

Au lycée de la route de Gabès-Médenine, les lycéens ont choisi un tifo plein d’à propos n’hésitant pas à égratigner le président de la République Béji Caid Essebsi et le président du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi.

Sur celui-ci, on y voit une tête formée à moitié du visage de Caid Essesbi et de l’autre Rached Ghannouchi, dans un cité en ruine tenant une urne dans la main. Tout autour sont disposés des cartons où se trouvent des silhouettes de nouveaux-nés, en référence à la mort d’une quinzaine d’enfants dans des circonstances trouble à l’hôpital de la Rabta. Dans le coin gauche du tifo, l’on peut également apercevoir les drapeaux français et américain maculés de sang.

En dessous, de ce tifo est écrit: “Dans des urnes respectables leurs noms ont été déposés et dans des cartons misérables vous avez enterré notre avenir”.

Selon la page Facebook “Route de Gabès-Médenine”, qui prête des propos aux élèves à l’origine de ce tifo, ces derniers expliquent: “Dans ces deux phrases, nous avons voulu expliquer la situation du pays, rongé par la corruption et la destruction. Et en tant que peuple, conscient politiquement, nous savons que les visages dessinés dans ce tifo sont ceux qui détiennent réellement le pouvoir à travers leurs partis...En même temps, nous critiquons aussi le peuple qui a voté pour ces personnes à travers des urnes respectables et dont le résultat est la mort de tout un peuple, toute une génération”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.