TUNISIE
20/08/2019 18h:15 CET

Avoir des enfants rend plus heureux... une fois qu'ils ont déménagé

Une étude a été réalisée auprès de 55.000 parents vivant dans 16 pays européens.

Motortion via Getty Images

FAMILLE - Selon une récente étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’université allemande de Heidelberg, les parents auraient tendance à être plus heureux que les non-parents. Mais seulement une fois les enfants partis de la maison. 

Pour cette étude, 55.000 parents de 50 ans et plus vivant dans 16 pays européens ont été interrogés sur leur santé mentale et leur bien-être. Il leur a notamment été demandé d’évaluer leur satisfaction sur leur vie en général avec des notes allant de 0 (totalement insatisfait) à 10 (complètement satisfait).

Les scientifiques ont découvert que les parents avec des enfants adultes, n’habitant plus sous leur toit, avaient des scores entre 0,02 et 0,56 point plus élevés que la moyenne. “Nos analyses montrent qu’une association positive globale se produit lorsque les enfants ont quitté la maison”, écrivent ainsi les auteurs de l’étude.

Enrichissement social et aide financière

“Bien sûr, la différence n’est pas extrêmement grande, mais elle provient d’un ensemble de données contenant des milliers de personnes interrogées. Par conséquent, même si les enfants ne sont peut-être pas le principal facteur de satisfaction de la vie et de bonheur, ils ont en moyenne une influence significative”, explique Christoph Becker, un des chercheurs, à The Independent.

 

Le fait que les enfants “s’envolent” du domicile familial enlève un stress aux parents, mais les liens ne sont pas pour autant coupés. Finalement, les enfants enrichissent socialement leurs parents et peuvent également les aider financièrement. Toutes ces perspectives pourraient l’emporter sur les aspects négatifs de la parentalité, selon Christophe Becker.

Une étude similaire aux États-Unis a analysé 40 années de données de l’US General Social Survey et a constaté que les parents âgés de 50 à 70 ans, dont les enfants ont quitté la maison, avaient entre 5 et 6% plus de chances d’être plus heureux que ceux qui avaient encore des enfants à la maison.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.