MAROC
08/06/2018 13h:48 CET

Avec plus de 100.000 bénéficiaires, les Career Centers excèdent leurs anticipations au Maroc

Le programme ambitionne de lutter contre le chômage des jeunes diplômés.

PeopleImages via Getty Images

FORMATION - Les jeunes ont répondu présents à l’initiative. “Plus de 100 000 jeunes marocains, étudiants des universités ou stagiaires de la formation professionnelle, ont bénéficié des services des Career Centers et du Career Center virtuel”, indique un communiqué.  

Conçu et mis en œuvre par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, les Carrer centers ont ainsi réussi leur pari dans le royaume, en attirant un maximum de jeunes à la recherche d’un emploi, stage ou formation.

810.000 visites en ligne

Au total, six centres ont déjà ouvert leurs portes à l’université Cadi Ayyad, l’université Abdelmalek Essaadi et l’université Hassan II, mais aussi dans trois instituts de formation professionnelle (OFPPT). Des chiffres bien au delà des attentes du centre qui prévoyait d’atteindre les 100 000 bénéficiaires en 2020. Parmi eux 33.300 sont “bénéficiaires en face à face”. 

Le Career Center virtuel aurait quant à lui reçu, depuis son lancement en 2016, plus de 810.000 visites, avec plus de 45.000 inscrits “qui ont déjà profité de ses services d’orientation et de préparation au monde du travail”. Depuis sa création, 170 organisations privées ont mis en œuvre “des partenariats actifs avec les Career Centers”. 

Des chiffres qui traduisent le succès de l’opération et qui pourrait aboutir prochainement à la création de nouveaux centres similaires dans le royaume. 

“C’est pour contribuer à répondre à ce défi d’amélioration de l’employabilité des jeunes étudiants ou en formation que le Maroc a fait le choix de créer son propre modèle de Career Center (...) et qui offre un espace d’échanges entre tous les acteurs du marché du travail: entreprises, jeunes, établissements de formation, agences de recrutement, services publics, associations et fédérations d’entreprises”, détaille le communiqué.

Les jeunes diplômés particulièrement touchés par le chômage

Le modèle des Career Centers est conçu comme un espace d’échanges entre tous les acteurs du marché du travail: entreprises, jeunes diplômés, établissements de formation, agences de recrutement, services publics, associations et fédérations d’entreprises.

Le programme ambitionne de lutter contre le chômage des jeunes diplômés. En 2017, les jeunes de 15 à 24 ans étaient la catégorie la plus touchée par le chômage: 26,5% d’entre eux n’avaient pas de travail, contre 7,7% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus. Les détenteurs d’un diplôme sont également moins bien lotis que les non diplômés (17,9% contre 3,8%).