MAROC
29/12/2018 09h:05 CET

Au nord du Maroc, secousse tellurique de magnitude de 3,5 au large de Driouch

La région est régulièrement le siège de secousses sismiques.

Getty Creative

SÉISME - Une secousse tellurique d’une magnitude de 3,5 degrés sur l’échelle de Richter a été enregistrée la nuit du vendredi à samedi au large de la province de Driouch, située au nord du Maroc entre les villes de Al Hoceima et Nador, indique un communiqué de l’Institut national de géophysique.

La secousse, dont l’épicentre est situé à 33 km au large de Driouch, est survenue vers 01h41 min, précise le Réseau national de surveillance et d’alerte sismique de l’Institut dans un bulletin d’alerte sismique.

La secousse ressentie, d’une profondeur de 15 km, a été enregistrée à une latitude de 35,55°N et une longitude de 3,58°W, ajoute la même source. 

La région est le siège de multiple secousses sismiques, un phénomène qualifié de “normal” par Mimoun Harnafi, sismologue et professeur à l’Université Mohammed V de Rabat, et bien moins intense que dans d’autres régions du monde, comme nous l’expliquait à notre rédaction le scientifique en 2016: “La Méditerranée occidentale est le siège des secousses sismiques. Ce phénomène est habituel vu la géologie de la région, où les micro-plaques tectoniques se rencontrent et se frottent, provoquant ces secousses telluriques”, indiquait le spécialiste. “Mais l’énergie cumulée dégagée reste modérée, par rapport à des régions comme l’Asie du sud-est ou le Japon qui sont touchées par des tremblements de terre de magnitude de 7 ou 8 degrés sur l’échelle de Richter”, rappelait-il.

En 1994 et 2004, le royaume avait été frappé par d’importants séismes, de magnitude de 6 et 6,3 sur l’échelle de Richter. Le tremblement de terre de 2004 à Al Hoceima avait provoqué la mort de plus de 600 personnes et d’importants dégâts matériels.