MAROC
21/08/2019 12h:04 CET

Au moins un blessé après des coups de feu sur le tournage d'un clip de Booba en France

Des individus armés ont fait irruption au cours du tournage qui se déroulait dans une zone industrielle en Seine-Saint-Denis.

SEBASTIEN BOZON via Getty Images

FAITS-DIVERS - Le rappeur français Booba fait encore parler de lui. C’est sur le tournage de son clip en Seine-Saint-Denis que des coups de feu ont fait, dans la nuit de mardi à mercredi, au moins un blessé.

Selon les médias français qui citent des sources proches de l’enquête, “des détonations ont été entendues dans une zone industrielle (Aulnay-sous-Bois) vers minuit”. Une fois sur place, les policiers ont constaté qu’un clip de Booba était en tournage. “Un tournage qui avait reçu l’aval des autorités”, précise-t-on.

D’après les mêmes sources, une quinzaine d’individus armés ont interrompu le tournage. Munis également de “battes de baseball et de bâtons”, ils s’en sont pris à l’équipe de tournage alors que le célèbre rappeur avait quitté les lieux un peu plus tôt.

Une personne a été blessée par balle à la cuisse, mais son pronostic vital n’est pas engagé, a-t-on indiqué de même source, ajoutant que deux techniciens ont également été blessés. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny mais, pour l’instant, les enquêteurs n’ont “aucune idée du motif” de cette attaque.

L’été dernier, le rappeur Booba avait défrayé la chronique après avoir été condamné, avec un autre rappeur rival tout aussi célèbre, Kaaris, à 18 mois de prison avec sursis et à 50.000 euros d’amende chacun, après une bagarre qui avait éclaté le 1er août 2018 à l’aéroport d’Orly.

Les deux rappeurs, en conflit depuis plusieurs années, en sont venus aux mains dans cet aéroport, alors qu’ils devaient se rendre à Barcelone où ils devaient assurer deux concerts distincts. Une bagarre générale entre les proches des deux rappeurs s’en est suivie et une dizaine de personnes a été interpellée par la police aux frontières. Plusieurs vols avaient enregistré des retards consécutifs à cette bagarre.