MAROC
23/03/2018 18h:26 CET

Au Maroc, le collectif "Zanka bla violence" lutte contre le harcèlement de rue à travers l'art

Une tournée nationale est prévue à partir du 27 mars.

Amr Dalsh / Reuters

ART - Et si l’art aidait à lutter contre les violences sexistes? Le collectif “Zanka bla violence” (rue sans violence) va lancer, à partir du 27 mars prochain, une “tournée nationale” afin de “contribuer aux efforts de prévention et de lutte contre ce phénomène en utilisant l’art comme vecteur de sensibilisation”, explique le collectif dans un communiqué.

Ce dernier se rendra dans plusieurs villes du royaume afin “d’agir sur le changement d’attitudes et de comportements en faveur de l’égalité entre les sexes”. Une tournée qui aura lieu jusqu’au 5 avril à Tanger, Rabat, Fès, Casablanca et Marrakech.

Espace expérimental

Parmi les évènements organisés par le collectif au cours de cette tournée, “Zanka bla violence” propose le Zanka Lab ou “comment vivre, revivre ou sentir le harcèlement sexuel dans un espace expérimental”. Il s’agit en fait d’un espace où des hommes et des femmes de tous âges seront invités à vivre une expérience “multi-sensorielle” afin de “les amener à se questionner, à travers les sens et l’intellect, sur le harcèlement”.

“Le but de cette installation est d’interpeller le public à travers différentes étapes. On essaye tout de même de viser un public jeune, car informer et sensibiliser la jeunesse, c’est travailler sur l’avenir” avait détaillé la comédienne Beatriz Villanueva lors du lancement de la première phase du projet en novembre dernier.

Favoriser les échanges

En plus de cette installation inédite, le collectif recourra aussi au théâtre. En effet, “l’expression artistique peut contribuer à déconstruire les normes sociales nocives qui perpétuent les violences à l’encontre des femmes”, indique le collectif.

Au cours de leurs représentations, le public sera convié à “assister à une représentation autour des violences faites aux femmes dans les espaces publics”. En novembre dernier, “Zanka bla violence” a notamment présenté une pièce participative invitant le public à débattre sur scène et déconstruire les idées reçues véhiculées. “L’objectif de cette expérience est de favoriser les échanges, le partage et la proposition de solutions en vue de réduire la prévalence de ces violences,  explique le collectif.

Une première expérience à Rabat

Une tournée nationale qui succède à un premier événement organisé dans la ville de Rabat en novembre 2017.

Réalisé avec l’appui d’ONU Femmes dans le cadre du programme “Hommes et femmes pour l’égalité de genre”, le projet est financé par l’Agence suédoise de coopération internationale au développement, en partenariat avec OXFAM dans le cadre de la campagne Baraka, Spectacle pour tous, l’AMI et l’Institut français de Rabat.